Accueil > Séminaires > Séminaires des années précédentes

Frontières de l’humain : problématiques contemporaines. Séminaire de recherche Urmis 2013-2014

Le lundi de 17h à 19h à l’université Paris Diderot Paris 7.

Lundi 17h00-19h00
Bâtiment "Olympe-de-Gouges", 8 place Paul Ricoeur, 75013 Paris, Salle 871. Plan d’accès
Coordination : Nicolas Puig et Denis Vidal

Ce séminaire propose de croiser deux approches des frontières considérées comme autant de « seuils » qui impliquent des redéfinitions diverses de l’humain et de la personne comme des choses, des idées, des esthétiques, des rituels, etc.
- Nous entendons étudier les frontières entre l’humain et le non-humain et la manière dont se trouvent reconsidérés aujourd’hui les attributs de la personne et de son intégrité. On peut constater, en effet, que les définitions de l’humain sont remaniées dans le cadre de nouvelles technologies (robotique, internet, mondes virtuels, etc.), mais aussi dans celui de la biologie et dans toutes sortes de domaines où la conception de la personne et de ce qui la constitue sont régulièrement mis en jeu. On se placera ainsi dans la perspective d’une définition "limite" de l’identité, voire aux limites de l’identité, pour analyser les frontières de l’humain telles qu’elles sont travaillées dans le monde contemporain.
- Nous nous intéresserons également aux frontières, institutionnalisées ou non : celles des États mais aussi celles de divers espaces culturels et sociaux, définis et délimités par différentes modalités d’organisations (régions, ethnies, quartiers, camps, espaces d’exception, etc.). Chacune de ces frontières présuppose, en effet, des formes de définition plus ou moins explicite, des personnes pour instaurer des procédures de distinction, de contrôles, d’appropriation ou d’exclusion. Des processus individuel et collectif d’identification, de différenciation, parfois de stigmatisation, s’établissent interrogeant les dynamiques de circulation qui requalifient ou réattribuent du sens aux choses, aux idées ou encore aux esthétiques. Activités, déplacements et œuvres constituent, dans différents contextes, des points de redéfinition des altérités, des conventions, des engagements ou des moralités.
- L’enjeu de la démarche est d’alimenter et de renouveler la problématique des frontières en étant particulièrement attentifs non seulement aux limites et aux points de rupture manifeste, mais aussi aux modes d’inflexion plus subtils qui font basculer d’un monde à un autre, de l’humain à l’inhumain, du soi à l’autre, du citoyen à l’exclu et réciproquement.

- 25 novembre 2013 : Nicolas Puig et Denis Vidal (URMIS), « Introduction : Les frontières de l’humain, questions de formes »
- 16 décembre 2013 : Bénédicte Rousseau (Science Po Paris), « L’incursion du fœtus dans la vie publique, comment l’échographe a fait surgir un nouvel être ». Discutant, Marguerite Cognet (URMIS)
- 20 Janvier 2014 : Vincent Leblan, (PALOC, MNHN-IRD), « Le concept de culture : de l’anthropologie à la primatologie de terrain… et retour ? ». Discutant, José Halloy (LIED, U. Paris-Diderot).
- 10 février 2014 : Sabrina Marchandise (UMR Art-Dev 5281- U. Montpellier III), « Les frontières sociales au sein des réseaux Facebook de migrants ». Discutante, Aurélie Varrel (Centre d’Etude de l’Inde et de l’Asie du Sud)
- 17 mars 2014 : Philippe Bourmaud (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes, U. Lyon-III), « Frontières médicales dans la Palestine Mandataire ». Discutante, Anne-Marie Moulin, (Sphere-Rehsies, U. de Paris 7)
- 7 avril 2014 : ( Salle 871 - exceptionnellement la séance se déroulera de 18h à 20h ) Béatrice De Gasquet (URMIS – U. Paris Diderot) : « Acquérir le "corps juif de la prière". Châle de prière et kippa féminins ».
- 12 mai 2014 : Alexandre Soucaille (Laboratoire d’anthropologie sociale), « Hors et dehors des lois. Les ex-tribus criminelles en Inde ».