Accueil > Membres > Membres associés à l’Urmis > Berthaut Jérôme

Jérôme Berthaut

contact : jerome.berthaut at u-bourgogne.fr

  • Docteur en Sociologie
  • Maître de conférences à l’université de Bourgogne et membre du Cimeos.
  • Chercheur associé à l’URMIS (Paris Diderot) et membre de l’équipe ESMR du CESAER (INRA)
  • Élu au comité exécutif de l’Association française de sociologie (AFS), et co-responsable du Réseau Thématique Sociologie des médias (RT37)

english version

Thèmes de recherche

- Sociologie du journalisme
- Sociologie des quartiers populaires
- Socialisation professionnelle

Recherche en cours

- Les journalistes et la représentation des intérêts économiques au niveau européen (dans le cadre de la recherche collective pressure)

Activités d’enseignement

- Sociologie des médias
- Introduction aux sciences de l’information et de la communication
- Culture Web
- Séminaires et mémoires de recherche
- Méthodes qualitatives des Sciences sociales
- Ecriture journalistique

Ancien Attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) en Science politique à l’université Versailles St Quentin (2011/2012) & en Sociologie à l’université Paris Diderot - Paris 7 (2009/2010)

Publications

Ouvrages

Ouvrage tiré de la thèse de doctorat de Sociologie « La banlieue sur commande. Enquête sur l’intériorisation d’un sens commun journalistique » (dir. Pr Maryse Tripier), récompensée du Prix de la Recherche 2012 de l’INAthèque (INA).

Articles dans des revues

Rapports de recherche

  • Berthaut J., Darras É, Laurens S., (dir.), Dire et prescrire la différence dans l’information locale, rapport au FASILD, mars 2005, 482 p. [2]
  • Berthaut J., Lhoir M., Enquête auprès des radios adhérentes, rapport au GIP EPRA, novembre 2005, 103 p. [3]

Communications

Communications sélectionnées par un comité scientifique

  • « Les recrues de la "Diversité" dans les rédactions : nouvelles têtes... vieilles pratiques ? ». 2ème colloque international du GIS Journalisme (Le « gouvernement » des journalistes), IEP de Rennes, 11-12/10/2012. Discutants : Emmanuel Souchier & Adeline Wrona.
  • « Muhittin, survivant du transformateur de Clichy : victime ou “caillasseur de flics” ? Dispositions et positions journalistiques dans la lutte pour la définition des reportages dans la rédaction ». Atelier RT 37 Sociologie des médias « Expressions, régulations et représentations sociales de la violence dans ses formes médiatiques ». 3ème Congrès de l’Association française de sociologie, Paris, 14/04/09.
  • « La mise en image du "problème des banlieues", l’émergence d’une spécialité journalistique ? ». Atelier « Construire l’immigration comme problème : acteurs et pratiques », 9ème Congrès de l’AFSP, Science Po Toulouse, 5-7/09/09. Discutants : Gérard Noiriel & Alexis Spire.

Communications dans le cadre de tables rondes, colloques, séminaires & ateliers.

  • « Practices of journalists : research issues ». Sub-Forum « Innovation and development of TV Arts in New Media Age ». France-China Summit Forum in Communication and Cultural Industries, Zhejiang/Hangzhou (China), 25/02/2014.
  • « La Banlieue des médias – Ethnographie de la production d’un lieu commun journalistique ». Séminaire « Sciences sociales en pratique », du groupe Sociologie des mondes ruraux du CESAER (INRA/Agrosup Dijon), à la MSH de Dijon, 15/01/14.
  • « Une ethnographie de la production des stéréotypes journalistiques : le cas de la Banlieue du JT ». Séminaire « Qu’est-ce qu’une enquête sociologique ? », EHESS, Paris, 29/03/13. Discutante : Sabine Chalvon-Demersay.
  • « Projet Pressure : Business Interests in the EU ». Symposium on Think tanks, lobbying and public communication ; Department of Social & Policy Sciences, University of Bath (UK), 31/10 & 01/11/12. Chair and discussant : Prof. David Miller & Eveline Lubbers, University of Bath.
  • « La Banlieue sur commande (Présentation de la thèse) ». Séminaire Histoire des médias, de l’image et de la communication à l’époque contemporaine, Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), Université Versailles St Quentin, le 19/10/12. Discutant : Denis Maréchal.
  • « La relégation médiatique des quartiers populaires : les effets des logiques de productivité sur le travail des journalistes de “faits divers” en presse régionale ». Séminaire de recherche Sciences sociales et immigration, École Normale Supérieure (ENS). Discutant : Alain Dewerpe, 08/01/10.
  • « Anthropologues, journalistes et leurs intermédiaires dans les quartiers populaires ». Table ronde : « Le métier d’anthropologue. Usages de l’audiovisuel et représentations », organisée par l’Association française des anthropologues (AFA), 28/11/08.
  • « La production des faits divers dans les médias locaux ». Colloque « Penser l’altérité dans les médias. La place du culturel et du religieux dans l’espace médiatique en France », IISMM – EHESS, le 26/05/05. Discutant : Yvan Gastaut.
  • « Statut, conditions de travail et approches journalistiques. La production de figures de l’altérité du point de vue des rédacteurs ». Séminaire de recherche animé par Patrick Champagne, Yvan Gastaut & Laurent Dornel, Institut d’Etudes Politiques de Toulouse (juin 2004).

Intervenant invité dans des formations universitaires (2013/...)

  • Discutant du Mémoire de Master Recherche de Colin Robineau, « Clichy-sous-Bois, Villiers-le-Bel : la mémoire collective chez les porte-parole de la banlieue » (dir. : Pr. Valérie Devillard), lors des Journées des Mémoires de Master en Sciences politiques et sociales (spécialité « Médias, langages et sociétés ») de l’Institut Français de Presse (IFP) / CARISM / Université Paris Assas, le 08/02/13.
  • Retour d’expériences et conseils méthodologiques dans le séminaire doctorant-e-s « Dernière ligne droite : de la rédaction finale à la soutenance de thèse », LabTop / CRESPPA-CSU / Université Paris 8, le 15/04/13.
  • Discutant de la communication d’Ugo Lozach (IEP de Strasbourg- SAGE), « Vivre dans son objet : ethnographier Sciences Po en tant qu’étudiant de Sciences Po ? », séminaire Sociologie des élites contemporaines, EHESS, 10/06/13.

Communications dans le cadre de manifestation grand public

  • « La Fabrication de la figure médiatique du “jeune des banlieues” », lors de la Rencontre-débats « Comment l’immigration est devenue un problème ? Naissance et évolution du problème de l’immigration », à l’occasion de la Journée de débats, d’échanges et de spectacle « Discriminations et Immigrations », organisée par l’association ALCI, en lien avec les associations de quartier et le centre Social CAF de la Paillade, le 05/05/09, à Montpellier, (avec G. Noiriel, S. Laurens, C. Hmed et B. Larbiou).

Animation de la recherche

- Depuis 2009 : Membre élu au comité exécutif de l’Association française de sociologie (AFS), en charge de la communication du 4ème congrès de Grenoble (5-8 juillet 2011) : mise en place des relations presse et de la retransmission et de l’archivage vidéo du congrès sur la webtélé scientifique canalc2.tv. Préparation du congrès de Nantes 2013.

- Depuis 2013 : Co-responsable (avec Cégolène Frisque) du Réseau thématique Sociologie des médias (RT 37). Animation du réseau, préparation de journée d’études, préparation des sessions du RT du congrès de l’AFS de 2015.

- Depuis 2014 : membre de l’équipe du projet « encadrement et sociabilité des mondes ruraux » (ESMR) de l’équipe CESAER (INRA-AGROSUP Dijon).

- Depuis 2003 : Membre de l’Unité de Recherche Migrations et Société (Urmis, UMR 205), inscrit dans l’axe de recherche « Les immigrés et les groupes minoritaires comme objets d’action publique, de pratique institutionnelle et de discours » (Axe 2 - programme 1 : « L’immigration comme question sociale et enjeu politique »). Co-coordinateur des activités doctorantes (Janv./juin 2008).

- 2004/2005 : Chercheur associé au Laboratoire des sciences sociales du politique (LASSP), de l’Institut d’études politiques de Toulouse (IEP). Axe de recherche « Média et représentation », dans le cadre d’une recherche contractuelle « Médias locaux et immigration » (FASILD), au sein d’une équipe de 11 chercheurs, titulaires et doctorants de plusieurs universités.

Contrats de recherche

- 2012/2013 : post-doctorant au GRESCO (Université de Limoges), dans le cadre de la recherche Pressure, pour mener une recherche sur les journalistes et la représentation des intérêts économiques au niveau européen.

- 2006 : membre de l’équipe française de la recherche internationale coordonnée par le Center for Advanced Study in international Journalism, de l’University of Dortmund (Allemagne) sur le traitement médiatique, à travers 14 pays, de la controverse sur les « caricatures de Mahomet ».

- 2004/2005 : chargé de recherche (CDD de 3 mois) à Sciences Po Toulouse (IEP), dans le cadre de la recherche « Comprendre et agir sur les professionnels de l’information en Midi Pyrénées » financée par le FASILD.

- 2004/2007 : chargé d’études chez Ipsos Média dans le cadre d’une Convention Industrielle de Formation par la Recherche (CIFRE), entre l’université Paris Diderot (Paris 7) / Ipsos Média (CDD de 3 ans). Réalisation de nombreuses études sur la réception des publics de médias de presse écrite (quotidienne et magazine, généraliste et spécialisée), des programmes de radio et de télévision, et de sites internet.


[1Résumé : An extensive analysis of a sample of six newspapers reveals how the coverage of the cartoon crisis in France was tied to specific historical and contemporary issues such as laïcité. The discursive frameworks that are distinguished are similar to those that were shaped the public debates on conspicuous religious symbols in public spares. A network of the « experts » and « representatives » of various communities seem to have emerged in France. These actors spoke from distinct points of view and, as soon as the cartoon crisis was « brought home », it was possible for them to (re)create a field in which the public debate on the cartoons could take place.

[2Résumé : Cette étude s’appuie sur un corpus de presse de 620 articles puisés dans la presse locale, trente entretiens avec des journalistes et dix semaines d’observations en rédactions (télé, radio et presse écrite). La rareté des « immigrés » (et personnes définies par la migration de leurs parents ou grands parents) dans les médias locaux constitue le principal résultat de cette étude. Par ailleurs les modalités du traitement sont surtout fonction du genre journalistique et des « figures de l’immigration » dont il est question. Ainsi l’ethnicisation des « coupables » dans le cadre des faits divers s’explique par les contraintes croissantes de productivité, une forte dépendance des journalistes aux sources policières mais surtout aux impératifs du genre.

[3Résumé : Cette étude s’appuie sur un dispositif d’étude quantitatif (104 responsables de radio interrogés sur la base d’un questionnaire administré par téléphone) et sur 12 entretiens qualitatifs semi-directifs réalisés en face-à-face. Elle vise à appréhender les motivations, les pratiques et les attentes des radios adhérentes à l’EPRA afin de développer les activités de cet organisme financé notamment par le FASILD et le Ministère de la ville. L’EPRA est une banque de programmes radiophoniques qui a pour mission de favoriser la production et la (re)diffusion, parmi la centaine de radios adhérentes, d’émissions consacrées à l’« intégration en France des populations immigrées ou issues de l’immigration » et à la « mémoire de l’immigration ». La promotion de ces contenus a pour but de lutter « contre les discriminations » et de favoriser la « promotion de l’égalité » et le « développement de la communication de proximité, notamment dans les agglomérations et dans les quartiers en difficulté ». Étude conduite pour le compte de l’institut Ipsos Media.