Accueil > Membres > Membres associé-e-s à l’Urmis > Berthaut Jérôme

Jérôme Berthaut

contact : jerome.berthaut at u-bourgogne.fr

Academic Positions

- Lecturer in Media Studies, Dept. of information and communication sciences, University of Burgundy
- Research member, Information and communication research unit CIMEOS, University of Burgundy
- Associate researcher, Migrations and Society Research Unit (URMIS), University of Paris Diderot
- Elected member, Executive committee, French Sociological Association (AFS)
- 2012-2013 : Post doctoral student, Center West Sociological Research and Study Group (GRESCO), University of Limoges
- 2011-2012 : Temporary Lecturer and Research Assistant, Political science, University of Versailles-Saint Quentin
- 2009-2010 : Temporary Lecturer and Research Assistant, Sociology, University of Paris Diderot

Awards / Personal Distinctions

- 2012 : Research Prize - Institut National de l’Audiovisuel / National Audiovisual Institute (INA)

Research in progress

- Relationships between journalists and European interest groups (economical issues & communication strategies) pressure

Key words

- Journalism, communication, ethnography of news organizations, medias, stereotypes, professional socialization, professional practices, popular suburbs, European interest groups (Brussels), public affairs...

Teaching and advising

- Introduction to communication and information sciences
- Web culture
- Media Sociology
- French Medias
- News writing
- Research methods
- Research Seminars

Education

- Ph.D., Sociology, University of Paris Diderot, 2012

  • Thesis entitled "“Banlieue” on demand. Investigation on the interiorization of journalistic common sense", and presented on the 14th of March 2012, at University of Paris Diderot
  • Summary [1] (english)

- M.A., Social Sciences (Migrations and interethnic relations), University of Paris Diderot, 2003

- M.A., Journalism, University of Strasbourg, 2000

- M.A., History, University of Lyon (Erasmus exchange in UK), 1998

Publications

book

Articles dans des revues

Rapports de recherche

  • Berthaut J., Darras É, Laurens S., (dir.), Dire et prescrire la différence dans l’information locale, rapport au FASILD, mars 2005, 482 p. [4]
  • Berthaut J., Lhoir M., Enquête auprès des radios adhérentes, rapport au GIP EPRA, novembre 2005, 103 p. [5]

Communications / Papers

Communications sélectionnées par un comité scientifique

  • “Diversity recruits in news organizations : new faces, old habits ?” - International conference (“Governing” journalists - The forms and effects of public action upon news, journalists and media companies) organized by the GIS Journalisme, group of research centers investigating journalism - October 11-12, 2012, Rennes, France. Discussants : Emmanuel Souchier & Adeline Wrona. Summary [6] (english).
  • « Muhittin, survivant du transformateur de Clichy : victime ou “caillasseur de flics” ? Dispositions et positions journalistiques dans la lutte pour la définition des reportages dans la rédaction ». Atelier RT 37 Sociologie des médias « Expressions, régulations et représentations sociales de la violence dans ses formes médiatiques ». 3ème Congrès de l’Association française de sociologie, Paris, 14/04/09.
  • « La mise en image du "problème des banlieues", l’émergence d’une spécialité journalistique ? ». Atelier : « Construire l’immigration comme problème : acteurs et pratiques" ; IXe Congrès de l’Association française de science politique, Toulouse, le 06/09/07. Discutants : Gérard Noiriel & Alexis Spire.

Communications dans le cadre de tables rondes, colloques, séminaires & ateliers.

  • « La Banlieue des médias – Ethnographie de la production d’un lieu commun journalistique ». Séminaire « Sciences sociales en pratique », du groupe Sociologie des mondes ruraux du CESAER (INRA/Agrosup Dijon), à la MSH de Dijon, 15/01/14 (à venir).
  • « Une ethnographie de la production des stéréotypes journalistiques : le cas de la Banlieue du JT ». Séminaire « Qu’est-ce qu’une enquête sociologique ? », EHESS, Paris, 29/03/13. Discutante : Sabine Chalvon-Demersay.
  • (en anglais) « Projet Pressure : Business Interests in the EU ». Symposium on Think tanks, lobbying and public communication ; Department of Social & Policy Sciences, University of Bath (UK), 31/10 & 01/11/12. Chair and discussant : Prof. David Miller & Eveline Lubbers, University of Bath.
  • « La Banlieue sur commande (Présentation de la thèse) ». Séminaire Histoire des médias, de l’image et de la communication à l’époque contemporaine, Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), Université Versailles St Quentin, le 19/10/12. Discutant : Denis Maréchal.
  • « La relégation médiatique des quartiers populaires : les effets des logiques de productivité sur le travail des journalistes de “faits divers” en presse régionale ». Séminaire de recherche Sciences sociales et immigration, École Normale Supérieure (ENS). Discutant : Alain Dewerpe, 08/01/10.
  • « Les intermédiaires entre les cités HLM et les journalistes » (avec J. Sedel). Séance 48, Atelier : « journalistes et publics » EHESS-CSE, séance 48, 05/12/08.
  • « Anthropologues, journalistes et leurs intermédiaires dans les quartiers populaires ». Table ronde : « Le métier d’anthropologue. Usages de l’audiovisuel et représentations », organisée par l’Association française des anthropologues (AFA), 28/11/08.
  • « Ce qui reste lointain dans l’information de proximité. Analyse du traitement de l’immigration dans la presse quotidienne régionale, en Midi-Pyrénées » (avec S. Laurens). Atelier : « journalistes et publics » EHESS-CSE, séance 41, 10/11/06.
  • « La production des faits divers dans les médias locaux ». Colloque « Penser l’altérité dans les médias. La place du culturel et du religieux dans l’espace médiatique en France », IISMM – EHESS, le 26/05/05. Discutant : Yvan Gastaut.
  • « Statut, conditions de travail et approches journalistiques. La production de figures de l’altérité du point de vue des rédacteurs ». Séminaire de recherche animé par Patrick Champagne, Yvan Gastaut & Laurent Dornel, Institut d’Etudes Politiques de Toulouse (juin 2004).

Intervenant invité dans des formations universitaires (2013/...)

  • Discutant du Mémoire de Master Recherche de Colin Robineau, « Clichy-sous-Bois, Villiers-le-Bel : la mémoire collective chez les porte-parole de la banlieue » (dir. : Pr. Valérie Devillard), lors des Journées des Mémoires de Master en Sciences politiques et sociales (spécialité « Médias, langages et sociétés ») de l’Institut Français de Presse (IFP) / CARISM / Université Paris Assas, le 08/02/13.
  • Retour d’expériences et conseils méthodologiques dans le séminaire doctorant-e-s « Dernière ligne droite : de la rédaction finale à la soutenance de thèse », LabTop / CRESPPA-CSU / Université Paris 8, le 15/04/13.
  • Discutant de la communication d’Ugo Lozach (IEP de Strasbourg- SAGE), « Vivre dans son objet : ethnographier Sciences Po en tant qu’étudiant de Sciences Po ? », séminaire Sociologie des élites contemporaines, EHESS, 10/06/13.

Communications dans le cadre de manifestation grand public

  • « La Fabrication de la figure médiatique du “jeune des banlieues” », lors de la Rencontre-débats « Comment l’immigration est devenue un problème ? Naissance et évolution du problème de l’immigration », à l’occasion de la Journée de débats, d’échanges et de spectacle « Discriminations et Immigrations », organisée par l’association ALCI, en lien avec les associations de quartier et le centre Social CAF de la Paillade, le 05/05/09, à Montpellier, (avec G. Noiriel, S. Laurens, C. Hmed et B. Larbiou).

[1This thesis reconsiders the media treatment of working class suburbs by exploring the journalistic coverage process. Based on ethnographies conducted in news organizations of local & national media, this study reports on the practical aspect of the journalists’ approach of “banlieue” which appears to be throughout a professional operating category. The analysis demonstrates that the news stories about popular suburbs assigned to reporters by their hierarchy proceed at the same time of editorial priorities, writing models (social issues, crime stories, success stories), constraints of interaction with their “sources” and a work organization (dedicated to police matters, recruitment of “fixers”, expertise on “suburb”). The thesis then analyzes reporters’ work conditions on the fieldwork (profitability requirements, difficulty of getting access to the people) and argues that adherence to journalist’s pre-established professional standards lead to “short cuts” (recruitment of go-betweens, structured interview), that induce as many cognitive & semantic short cuts. By exploring reporter’s margins of resistance facing work collective’s prescription, this analysis shows that final story proposed to the general public are gradually incorporated as obvious within and through professional practice, fueling an on-going reinforcement of stereotypes (laudatory as well as depreciative) on a non reflective mode.

[2summary : Often denounced for the “enticing” or “stigmatizing” aspects of faits-divers, the local press and its journalists have been the subject of many public debates. Based on an in-depth study of the editorial work at a local daily, the authors of this article argue that to understand the “ethnicization” of faits-divers, it is necessary to consider simultaneously the economic and technical constraints in which journalistic work takes place. They describe the logics of editorial work and those imposed by marketing, as well as the influence of sources and the finished products (articles or radio/TV reports) which determine the media’s coverage of working class neighbourhoods. They show that, as readers, audiences or researchers, we can discover those areas without knowing anything whatsoever about the immersed part of the iceberg.

[3Résumé : An extensive analysis of a sample of six newspapers reveals how the coverage of the cartoon crisis in France was tied to specific historical and contemporary issues such as laïcité. The discursive frameworks that are distinguished are similar to those that were shaped the public debates on conspicuous religious symbols in public spares. A network of the « experts » and « representatives » of various communities seem to have emerged in France. These actors spoke from distinct points of view and, as soon as the cartoon crisis was « brought home », it was possible for them to (re)create a field in which the public debate on the cartoons could take place.

[4Résumé : Cette étude s’appuie sur un corpus de presse de 620 articles puisés dans la presse locale, trente entretiens avec des journalistes et dix semaines d’observations en rédactions (télé, radio et presse écrite). La rareté des « immigrés » (et personnes définies par la migration de leurs parents ou grands parents) dans les médias locaux constitue le principal résultat de cette étude. Par ailleurs les modalités du traitement sont surtout fonction du genre journalistique et des « figures de l’immigration » dont il est question. Ainsi l’ethnicisation des « coupables » dans le cadre des faits divers s’explique par les contraintes croissantes de productivité, une forte dépendance des journalistes aux sources policières mais surtout aux impératifs du genre.

[5Résumé : Cette étude s’appuie sur un dispositif d’étude quantitatif (104 responsables de radio interrogés sur la base d’un questionnaire administré par téléphone) et sur 12 entretiens qualitatifs semi-directifs réalisés en face-à-face. Elle vise à appréhender les motivations, les pratiques et les attentes des radios adhérentes à l’EPRA afin de développer les activités de cet organisme financé notamment par le FASILD et le Ministère de la ville. L’EPRA est une banque de programmes radiophoniques qui a pour mission de favoriser la production et la (re)diffusion, parmi la centaine de radios adhérentes, d’émissions consacrées à l’« intégration en France des populations immigrées ou issues de l’immigration » et à la « mémoire de l’immigration ». La promotion de ces contenus a pour but de lutter « contre les discriminations » et de favoriser la « promotion de l’égalité » et le « développement de la communication de proximité, notamment dans les agglomérations et dans les quartiers en difficulté ». Étude conduite pour le compte de l’institut Ipsos Media.

[6This study explores the impact of the injunctions made for the TV companies to start hiring journalists from the "banlieues" and/or second-generation immigrants in order to reflect on the diversity of French society. To understand how this policy translates into concretely for medias, this study assesses the implementation of measures facilitating the recruitment of members of the minorities in one of main public tv channels, based on an ethnography & around 20 interviews among different team units. It first shows the efforts made by the management to combine those new requirements with the old recruitment criteria (education in a school of journalism, technical learning, adaptability to the industry..) leading to selecting applicants that would comply the most with the journalist in charge. Looking at the job status & work of those young diversity journalists, this study focuses on the socialization processes and its’ impact on the perpetuation of the journalistic practices. To ensure sustainable enrolment among the workforce, these aspiring journalists tend to align to the management’s expectations & to progressively absorb the production standards in use. This study contradicts widely the casual speech promoting the ability of those recruitment dispositions to renew the profession & particularly to change the journalistic approach on minorities.