Accueil > Membres > Membres permanents de l’Urmis > Jolivet Marie-José

Jolivet Marie-José

Marie-José Jolivet est directrice de recherche émérite à l’IRD.

Contact : marie-jose.jolivet@ird.fr

Dès les années 1980, après cinq ans d’affectation en Guyane puis trois ans à la Martinique, Marie-José Jolivet a fait émerger à l’Orstom (actuel IRD) l’étude des questions identitaires. Elle a été ainsi amenée à prendre en charge la responsabilité de diverses équipes de l’IRD centrées sur l’étude de ces questions et à assurer, jusqu’à l’automne 2008, la direction de l’URCIM (Unité de recherche « Constructions identitaires et mondialisation »), laquelle a alors fusionné avec l’URMIS. Elle a ensuite été responsable d’une l’équipe du programme de l’ANR portant sur les migrations dans la Caraïbe et les Guyanes jusqu’en 2010 et poursuit actuellement ses recherches de terrain sur les Marrons Ndjuka de Guyane.

Les questions identitaires sont également au cœur de son activité universitaire, avec la co-organisation, depuis près de vingt cinq ans, d’un séminaire comparatif partant d’études sur la Caraïbe et les Amériques Noires (ÉHÉSS).

Domaines de compétences :

- mémoire, histoire et construction identitaire dans les sociétés post-esclavagistes ;
- anthropologie de la créolisation aux Antilles et en Guyane ;
- approche anthropologique d’un espace transfrontalier : les sociétés marronnes du Maroni entre Guyane et Surinam.

Publications récentes

2008

- Histoires, identités et logiques ethniques. Amérindiens, Créoles et Noirs Marrons en Guyane. (dirigé avec Gérard Collomb). Paris, CTHS, 221 p.
- « Des “ibérables” aux “étrangers’”. Mémoire et histoire créole à Mana ». In Collomb et Jolivet (éds), Histoires, identités et logiques ethniques. Paris CTHS, pp. 27-43.
- « Histoires du marronnage ou le difficile renoncement des Ndjuka ». In Collomb et Jolivet (éds), Histoires, identités et logiques ethniques. Paris CTHS, pp. 77-105

2007

- « Approche anthropologique du multiculturalisme guyanais. Marrons et Créoles dans l’ouest ». In Léglise (éd), Pratiques et représentations linguistiques en Guyane : regards croisés. Paris, IRD Éditions, pp. 87-106
- « Droits, polygamie et rapports de genre en Guyane » (avec Diane Vernon). in Cahiers d’Études Africaines XLVII (3-4), 187-188. pp. 733-752

2006

- « Créoles et Marrons en Guyane : d’une créolisation à l’autre » in Célius C. (éd) Situations créoles : pratiques et représentations. Éditions Nota Bene, Québec, pp. 107-123.

2005

- « Des “tribus” marginalisées aux communes “ethniques” ou les enjeux territoriaux du développement en situation multiculturelle » in Antheaume B. et Giraut F. (éds), Des territoires pour le développement. IRD Éditions, pp. 223-244

2003

- « Creolization and intercultural dynamics in French Guiana. ». In Marginal Migrations : Intra-Caribbean Cultural Circulation, ed. by Shalini Puri, Macmillan, Warwick U Series on Caribbean Studies. pp. 320-359.

2002

- « Cayenne ». In Ember, M. & C. (eds), Encyclopedia of Urban Cultures. Grolier Publishing Company. tome 2, pp. 1-7
- « Mémoire caraïbe, mémoire caribéenne et histoire coloniale ». Ethnologie française, Outre-Mers, XXXII 2002-4. pp. 735-741.
- « Images de Guyane, entre réduction et cloisonnement » In Les images de l’identité, n° thématique de la revue Autrepart, n° 24, 4-2002 . pp. 107-124.
- « Migration et sida en Guyane, ou les pièges d’une situation complexe ». Sciences sociales et santé, vol. 20, n° 3, sept. 2002. pp. 29-36

2001

- « Mémoires guyanaises. Fluctuations des représentations créoles du passé ». In Guillaume (éd) Identités caraïbes, Paris, CTHS. pp. 63-73.

2000

- Logiques identitaires, logiques territoriales (Éd). N° thématique de la revue Autrepart n° 14 / 2000 : 195 p.

Portfolio