Accueil > Publications > Ouvrages

L’Harmattan, Logiques sociales, Paris, 2000.

L’ethnicité dans la cité : Jeux et enjeux de la catégorisation ethnique

Par Christian Rinaudo

L'ethnicité dans la cité : Jeux et enjeux de la catégorisation ethnique

L’ethnicité dans la cité :

Jeux et enjeux de la catégorisation ethnique

Par Christian Rinaudo

Éditeur : L’Harmattan (3 mai 2000)

Collection : Logiques sociales

Format : Broché - 206 pages

ISBN : 2738476805

Dimensions (en cm) : 2 x 22 x 14 cm

Prix éditeur : 16,80 €


Commande en ligne (Editions l’Harmattan) : http://www.editions-harmattan.fr/in...

Présentation de l’éditeur

A partir du « problème des banlieues » en France et de l’étude ethnographique d’un quartier périphérique labellisé comme « sensible » et « difficile », l’enquête souligne comment les catégories ethniques sont rendues saillantes comme ressources de description ou d’identification des personnes et des événements. Un éclairage sur les multiples aspects du processus de construction sociale de l’ethnicité à une époque d’affrontements idéologiques à propos des modèles de sociétés assimilationnistes ou multiculturels.

Quatrième de couverture

Les violences urbaines, la délinquance juvénile, la montée des modèles communautaristes et le développement de l’exclusion sociale sont des thèmes souvent associés dans la presse comme dans les débats politiques sans que leur articulation ne fasse jamais l’objet d’une discussion préalable. C’est pourtant dans cet imbroglio que l’ethnicité puise son sens aujourd’hui en France. L’une des manières de surmonter les apories du débat sur l’intégration consiste alors à prendre pour objet les conditions mêmes de production et d’usage des catégories ethniques dans ce contexte de crise urbaine.

A partir d’une analyse socio-historique du " problème des banlieues " en France et de l’étude ethnographique d’un quartier périphérique typiquement labellisé comme " sensible ", " difficile ", " à problèmes ", l’enquête porte sur les modalités selon lesquelles les catégories ethniques sont rendues saillantes comme ressources de description ou d’identification des personnes et des événements. Leurs usages sont examinés à travers trois types de pratiques sociales : comme le résultat d’une production médiatique ; comme un principe de gestion institutionnelle du " malaise des banlieues " ; comme une ressource routinière de la vie quotidienne.

Au moment où partout en Europe des affrontements idéologiques divisent ceux qui soutiennent des modèles de société assimilationnistes ou multiculturels, cet ouvrage éclaire les multiples aspects du processus de construction sociale de l’ethnicité et apporte une contribution originale à l’étude d’un phénomène encore mal exploré.

Table des matières

Introduction

- Une enquête sur les catégories ethniques

- Ethnicité et stigmatisation urbaine

La banlieue comme catégorie urbaine ethnicisée

- Naissance d’une catégorie urbaine

- Le développement de la crise des banlieues

- L’ethnicisation du problème

- L’image du ghetto dans la représentation de la banlieue

L’Ariane, un cas d’espèce du malaise des banlieues

Comptes rendus médiatiques d’un événement

- La pertinence informationnelle de l’événement

- La réduction de l’indétermination

- Inscription dans un champ pratique


Le travail pratique de la presse de proximité

- Les activités routinières

- Les problèmes de quartier

- Un usage variable des catégories ethniques


La mise en scène d’un théâtre « ordinaire »

- Un objectif de désenclavement

- La programmation culturelle

- Marquage et démarquage du théâtre

- Spécificités ethniques et maintien de l’ordre social

Les usages scolaires de la catégorisation ethnique

- Un collège de banlieue

- les stratégies de gestion de la violence

- Une structure pour les élèves gitans

Un ethnographe dans l’autobus

- Prendre place dans l’autobus

- Le carré du fond

- Le repli vers l’avant

- Saillance de l’ethnicité dans le fond des bus

Identités assumées et discriminations subies

- Une identité territoriale ambivalente

- Ethnicité et stigmatisation urbaine

Les variations de l’identité narrative

- Le récit de Nourredine

- La construction des images de soi

- Le mythe fondateur de l’unité du quartier

Conclusion

- Des usages variables des catégories ethniques

- L’emprise du politique sur le social

Références bibliographiques