CNRS

Search




Home > Events

Le genre au cœur du VIH : Présentation de deux enquêtes de terrain (Femmes en Éthiopie; Trans Latino-américainEs)

La séance du séminaire de l’Urmis Paris du lundi 9 avril (de 14h à 16h30, à l’université Paris Diderot) sera animée par le Groupe Migrations, Minorités, Santé (Germes) et sera assurée par la présentation de Olga Gonzalez, chercheure associée URMIS, et Carolina De Rosis, jeune docteure EHESS.
Delphine Lacombe en assurera la discussion.

Résumés

Pauvreté féminine et VIH en Éthiopie : critique d’une prénotion

Problème à la fois de santé publique et du développement, le VIH/sida en Éthiopie s’offre comme un observatoire privilégié de certains des paradoxes et des contradictions caractérisant la formidable croissance économique et la constante augmentation de la durée de vie que ce pays a connues au cours de cette dernière décennie. Avec l’objectif de dénaturaliser la catégorie de femmes pauvres en tant que cible prioritaire des politiques de développement, dans cet exposé nous illustrons d’une part le double processus de reproduction des inégalités sociales de santé et de diversification de leur expression que les stratégies d’endiguement du VIH/sida ont généré, et d’autre part nous démontrons que pour des femmes aux marges des relations de complémentarité et de réciprocité sociales vivant avec le VIH, cette maladie représente une ressources dans les termes à la fois d’un ressort à l’action et d’une mobilité sociale biographique.

Sexe, classe et race: le VIH chez les personnes transgenre migrant.E.s des classes populaires d’Amérique latine

Ce travail s’intéresse à la population trans MtF latino-américaine, laquelle connaît les taux de prévalence de VIH parmi les plus élevés du monde. Notre enquête de terrain, réalisée en France, Espagne et en Colombie, interroge leur milieu d’origine et leurs parcours en tant que migrantes. Nous montrons le poids de la formation sociale du milieu d’origine, et particulièrement les normes relatives au genre dans les milieux populaires (hétéronormativité, homophobie, sanction des masculinités déviantes). Ici, classe et sexe sont profondément imbriquées et donnent lieu à une configuration où se côtoient imaginaire festif, grandes doses de violence et exclusion. L’expérience migratoire, qui racialise les personnes, renforce certaines caractéristiques. Dans ces circonstances, la prévalence élevée de VIH doit être examinée comme un symptôme.

Séminaire du laboratoire Urmis
- Date : lundi 9 avril
- Heure : 14h à 16h30
- Lieu : salle M 19, Bâtiment Olympe de Gouges, Université Paris Diderot
- Adresse : 8, rue Albert Einstein/Place Paul Ricoeur Paris 13. Plan d’accès

Agenda

Ajouter un événement iCal