Accueil > À la une

Migration portugaise en France : penser les impensés

Migration portugaise en France : penser les impensés

Journée d’études, le 23 novembre 2018 à l’Urmis Paris, Université Paris Diderot.

Les premiers travaux menés sur la migration portugaise en France datent du début des années 1970. Quarante ans durant, géographes, démographes, sociologues, psychologues sociaux, anthropologues et historiens ont publié un nombre non négligeable de travaux passionnants mais qui ont rarement été rassemblés et discutés dans le milieu académique français. Les Portugais continuent d’être représentés de manière stéréotypée comme de bons immigrés, bien intégrés et sans problème. Plusieurs chercheurs de l’Urmis ont contribué à ce domaine d’études. Les travaux de Michel Oriol ont été précurseurs sur la question des appartenances collectives, plurielles, des migrants et de leurs descendants. Le sociologue Albano Cordeiro a été un des rares chercheurs à questionner l’invisibilité/invisibilisation des Portugais de France ainsi que leur rapport au politique.
Alors que les flux se sont accélérés au début des années 2010, peu de travaux ont été entrepris sur les liens entre migration présente et passée, et ceux menés depuis le Portugal souffrent d’un certain manque de cumulativité du savoir. Par ailleurs la figure du nouveau migrant « portugais » (de par sa nationalité) originaire des anciennes colonies portugaises d’Afrique reste méconnue.

Programme

Cette journée d’études vise à penser certains impensés dans une perspective comparée avec d’autres populations migrantes, en inscrivant la réflexion dans les thématiques scientifiques de l’URMIS : fabriques de l’altérité, formes du politique, circulation, rapports de genre, pratiques religieuses.
La journée sera organisée autour de ces thématiques, brièvement exposées par des chercheurs ayant travaillé sur la migration portugaise, et ensuite discutées par des collègues intéressés par les migrations internationales. Le principal objectif de cette journée est de décloisonner la recherche sur la migration portugaise en questionnant la catégorie de migrant européen et la production du savoir – ces acteurs et leurs postures - dans les études migratoires en France.

Organisation : Groupe de recherche « Migrations lusophones » (URMIS), Centre de Recherche en Anthropologie (CRIA), Faculté de Sciences Humaines et Sociales (FCSH) de l’Universidade Nova de Lisbonne, en partenariat avec l’Institut Camões / Ambassade du Portugal.

Lieu : Salle Laplanche, 5ème étage, Bâtiment Olympe de Gouges (Université Paris Diderot)

Inscription obligatoire (accès conditionné à la salle) : migrlusophones.urmis@gmail.com

Programme

- 9h30 – Ouverture

- 9h45 – 10h30 - La recherche sur la migration portugaise en France
Irène Dos Santos & Sónia Ferreira (responsables du Groupe de recherche « Migrations lusophones », URMIS)
Albano Cordeiro : « Le rapport au politique des Portugais de France »
- 10h30-11h00
Victor Pereira  : « Ignorances et fausses évidences : les représentations de migrants portugais en France » (Université de Pau et des Pays de L’Adour)
Discutant : Emmanuel Blanchard (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CESDIP)

- 11h00 – 11h15 - Pause café

- 11h15 – 11h45
Sónia Ferreira  : « Producteurs médiatiques et entrepreneuriat ethnique : quelques considérations sur l’articulation entre politiques migratoires et discours sur l’ethnicité » (CRIA-FCSH, Universidade Nova de Lisboa ; URMIS)
Discutante : Adelina Miranda (Université de Poitiers, MIGRINTER)
- 11h45-12h15
Dominique Vidal : « Quelques questions sur une enquête en cours sur les Portugais et leurs descendants chez les concierges du secteur privé à Paris » (Université Paris Diderot, URMIS) Discutant : Alain Morice (CNRS, URMIS)
- 12h15-12h45
Inês Espírito Santo : « La construction de la figure du travailleur portugais en France » (Observatório da Emigração, CIES, ISCTE-Instituto Universitário de Lisboa)
Discutante : Yasmine Siblot (Université Paris 8, CRESPA)

- Discussion avec la salle

- 13h-14h : Pause déjeuner (buffet sur place)

- 14h - 14h30
Marlon Borges Tavares  : « Les frontières ethniques au sein de la migration lusophone en Ile-de- France : Analyse des mécanismes d’attraction et de répulsion dans les modes d’interaction et dans les processus de construction identitaire des Cap-Verdiens et des Portugais » (URMIS)
Discutante : Irène Dos Santos (CNRS, URMIS)
- 14h30- 15h
Guillaume Etienne : « Des Portugais en Berry aux Portugais du Berry : ce que le religieux fait à l’ancrage local » (Université de Tours, CITERES)
Discutante : Béatrice de Gasquet (Université Paris Diderot, URMIS)
- 15h-15h30
Filomena Silvano : « À propos d’une statuette dans une chambre à coucher : culture matérielle et transnationalisme » (CRIA-FCSH, Universidade Nova de Lisboa)
Discutant : Pascal Dibie (Université Paris Diderot, URMIS)
- 15h30 – 16h
José Mapril : « Portuguese-Canadian mediascapes : a case study in British Columbia » (CRIA-FCSH, Universidade Nova de Lisboa)
Discutante : Aude Rabaud (Université Paris Diderot, URMIS)

- 16h-16h30 : Pause

- 16h30-17h
Jean Luc Primon : « L’accès au marché du travail des jeunes d’origine portugaise (enquête CEREQ) » (Université Nice Sophia Antipolis, URMIS,)
Discutant : Dominique Vidal (Université Paris Diderot, URMIS)
- 17h-17h30
Irène Dos Santos : « Affirmations collectives de la ‘deuxième génération’ : approche comparée de la (post)migration » (CNRS, URMIS)
Discutant : Aude Rabaud (Université Paris Diderot, URMIS)

- 17h45 – 18h30
Synthèse des travaux et discussion avec la salle  : Marie Antoinette Hily (CNRS, MIGRINTER)