Accueil > Actualités

Motion du laboratoire

Les membres de l’URMIS de l’Université de Nice-Sophia Antipolis réunis le 13 février 2009 réaffirment leur opposition à la loi LRU et sa mise en application et protestent contre le démantèlement programmé des organismes de recherche.

Ils s’opposent notamment :
- aux pleins pouvoirs des présidents d’université ou directeurs d’établissements au détriment d’une gestion nationale des carrières et des politiques scientifiques.
- au projet de modification du décret statutaire de 1984.
- à une modulation des services qui se traduira par un alourdissement des services d’enseignement pour la plupart des enseignants-chercheurs.
- au projet de décret relatif au contrat doctoral
- à la transformation du CNRS et des autres organismes de recherche en simple agence de moyens.
- à la politique de désassociation des UMR CNRS.
- à la diminution du nombre de postes mis au concours.

Ils demandent l’ouverture immédiate de négociations avec les coordinations nationales et les organisations syndicales pour améliorer les conditions dans lesquelles les chercheurs et enseignants-chercheurs exercent leurs différentes missions, notamment par des créations d’emplois et la réorientation des moyens budgétaires dès 2009.

Motion commune Urmis Nice et Paris