Accueil > Membres > Membres permanents de l’Urmis > Selek Pinar

Pinar Selek

Née le 08 octobre1971 à Istanbul. Nationalité turque. Célibataire.
pinar.selek@unice.fr
Maitresse de Conférence associée, en Science politique à l’Université Nice Sophia Antipolis (UNS).
Membre d’URMIS Nice (UMR 8245, UNS).
Membre associée de SAGE (UMR 7363, Université de Strasbourg -UNISTRA-).

CURSUS
Qualifications :
2015 : Qualifiée par le CNU, aux fonctions Maîtresse de conférences en section 19 (Sociologie) et 4 (Science politique).

Post-doctorat :
Du septembre 2015 à septembre 2016 : travail de recherche sur les mobilisations des Arméniens en diaspora, SAGE (UMR 7363, UNISTRA).
Du juin 2014 à 30 mars 2015 : travail de recherche sur les mobilisations des Arméniens- Chercheure invitée de Collegium de l’ENS de Lyon, Triangle (UMR 5206).

Doctorat :
Mars 2014- Docteure en science politique.
Thèse soutenue à l’Université de Strasbourg : Les possibilités et les effets de convergences des mouvements contestataires, sous la répression. Directeur de la thèse : M. Samim Akgönül (Professeur de science politique). Mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité.
Jury : Mme Isabelle Sommier, M. Hamit Bozarslan, M. Jay Rowel, Mme Marie-Claire Caloz-Tschopp.
Octobre 2013- Docteure honoris causa de l’École Normale Supérieure de Lyon.

Coupure :
De 1998 à 2002- Au cours d’une recherche sur l’engagement des militants kurdes, l’arrestation par la police d’Istanbul, le 11 juillet1998. Confiscation de tous les documents de la recherche. Refus de livrer les noms des enquêtés (58 entretiens) à la police. Torture qui a empêché longtemps toute activité physique / intellectuelle. Emprisonnement (deux ans et demi). Accusation de terrorisme. Déplacements obligés.

Master :
1997-1998- D.E.A. de sociologie (équivalent en France des M1 et M2), Université de Mimar Sinan (MSU), İstanbul,
Mémoire de recherche La rue Ülker : Un lieu d’exclusion pour les transgenres, sous la direction de Meral Özbek, professeure en sociologie. Mention honorable avec félicitations du jury. Publication du mémoire (2002, Aykiri).

Maitrise :
1992-1996 : Maîtrise de sociologie- L4 (En Turquie- quatre ans), MSU, Istanbul. (Major de promotion).
Mémoire : De l’odeur de l’encre aux grattes ciels (Les effets de l’évolution mondiale du système économique et de transnationalisation des entreprises sur les autres sphères de la vie, à travers de la transformation des médias, en Turquie)
1995- Université d’été d’Économie Politique, UNICE.

Thématiques de recherche :

Genre, sexualités.
Rapports de domination, violences.
Mobilisations, action collective.
Mobilité. Espaces transnationaux.
Sociologie urbaine, écologie sociale.

Programmes de recherches :

Depuis juin 2017 : « L’Europe et la ‘crise migratoire’. Gouvernance, citoyenneté, frontières », URMIS (UMR 8245, UNS). Programme de recherche initié par Swanie Potot. Activité : enquête sur les organisations féministes niçoises face aux refugiées à Nice. Réalisation en cours.
Depuis 15 janvier 2017 : « Nouvelles mobilisations : élargissement du concept de liberté », Collège International de Philosophie (CIP)- Paris-Genève. L’enjeu est de comprendre les modifications des modes de mobilisations contestataires, dans les différents contextes. Activité : Directrice du programme de recherche.
De 1 septembre 2015 à 1 septembre 2016 : « Cent ans après le génocide des Arméniens : mobilisations, revendications, justice », SAGE (UMR 7363, UNISTRA). Activité : dans le cadre du postdoctorat. Réalisation : enquête du terrain, publication des articles, interventions académiques et hors académiques, organisation des séminaires.
De 1 juin 2014 à 30 mars 2015 : « Les influences de la transformation du mouvement arménien en Turquie sur celui de la diaspora », Triangle (UMR 5206, Lyon). Activité : dans le cadre du postdoctorat en tant que « chercheuse invitée » au Collegium de l’ENS de Lyon. Réalisation : enquête du terrain, interventions académiques et hors académiques. Organisation d’un colloque (l’ENS, Lyon, 2015).
2014-2016- Programme « Exil, Création, Philosophie et Politique », Collège International de Philosophie- Genève-Paris. Activité : interventions académiques et hors académiques.
2013-2015 : « Les acteurs de l’aide à l’autonomie des personnes âgées », Projet CNRS des personnes âgées à Strasbourg, dirigé par Nicolas Belorgey, SAGE (UMR 7363, UNISTRA). Activité : la responsabilité sur la partie qui s’intéresse à la situation des personnes âgées, issues de mobilité. Réalisation : enquête du terrain, rapport de recherche, participation aux séminaires.
Février 2010 - novembre 2011 : « La défense des requérants devant la CEDH », programme de recherche dirigé par Elisabeth Lambert, PRISME, UNISTRA. Activité : la responsabilité, avec Lucie Veyretout, sur la partie des femmes requérantes devant la Cour européen de Droit de l’Homme. Réalisation : enquête du terrain, rapport de recherche, écriture d’un article pour un ouvrage collectif (Anthemis, 2012).
Avril 2009 -juin 2011 : « Writers in Exil » de PEN Club International-Berlin. Activité : invitée boursière du Programme. Réalisation : travail autobiographique (iXe, 2012).
Octobre 2006-février 2009 : « Construction de la masculinité en Turquie », programme de recherche financé par la fondation Heinrich Böll. Activité : directrice du programme. Réalisation : enquête du terrain, réalisation d’une histoire orale au niveau national sur le service militaire en Turquie. Organisation des conférences. Publication (Iletisim, 2008).
Juin 2003-novembre 2004 : « Plateforme Istanbuliote de l’Écologie Sociale », projet en vue du renforcement local, financé par l’UE. Activité : coordinatrice du projet. Réalisation : organisation des ateliers, des séminaires, des conférences qui ont donné lieu à un rapport collectif avec plusieurs acteurs de la société civile istanbuliote, sur les liens locaux de ces acteurs.
Septembre 2001 et novembre 2003 : « Mobilisations au nom de la paix en Turquie face à la structuration politique et sociale du militarisme ». Activité : porteuse de la recherche. Réalisation : Multiples interventions orales . Publication (Ithaki, 2004).
Septembre 1996- Juillet 1998 : « Construction de « nous » de la population kurde à travers un parti politique ». Réalisation : enquête du terrain. Confiscation des documents de travail.
1995-1996, « Les maisons closes à Istanbul », Département de Sociologie, MSU. Activité : enquête du terrain, publications, des ateliers avec les personnes prostituées.
1994-1995, « Karanfilköy : démolition d’un bidonville », programme de recherche dirigé par Professeure Meral Ozbek, MSU, Istanbul. Activité : participation à l’enquête du terrain et à la rédaction du rapport du recherche. Participation aux séminaires, aux réunions avec les enquêtés.

ENSEIGNEMENT

Enseignements au cours de la fonction de MC et d’ATER en Science politique-UNICE :

COURS MAGISTRAUX :
Élites et partis politiques : M1- Science politique, 2016, Nombre d’étudiants : 12. Nombre d’heure : 45 HTD. 2017, Nombre d’étudiants : 10. Nombre d’heure : 45 HTD.
Introduction à la science politique : L1- Histoire, parcours Science politique, 2017, Nombre d’étudiants : 45. Nombre d’heure : 45 HTD.
Introduction à la sociologie : L3- Droit, parcours Science politique, 2016, Nombre d’étudiants : 48. Nombre d’heure : 45 HTD. 2017, Nombre d’étudiants : 45. Nombre d’heure : 45 HTD.

TRAVAUX DIRIGES :
Action publique et territoire : M1- Science politique, 2017, Nombre d’étudiants : 12. Nombre d’heure : 20 HTD.
Élites et partis politiques : M1- Science politique, 2016, Nombre d’étudiants : 12. Nombre d’heure : 15 HTD. 2017, Nombre d’étudiants : 10. Nombre d’heure : 15 HTD.
Méthodologie de Dissertation : L1- Histoire, parcours Science politique, 2017, Nombre d’étudiants : 21. Nombre d’heure : 15 HTD.
Sociologie politique : L3- Parcours Science politique, 2016, Nombre d’étudiants : 48. Nombre d’heure : 15 HTD.
Culture Générale- Théories féministes et science politique : M1- Science politique, 2016. Nombre d’étudiants : 14. Nombre d’heure : 15 HTD. 2017, Nombre d’étudiants : 10. Nombre d’heure : 15 HTD.
Culture Générale : L3- Science politique, 2017. Nombre d’étudiants : 33. Nombre d’heure : 20 HTD.

Autres expériences d’enseignement :

COURS MAGISTRAUX :
Apports des études sur le genre aux analyses de la société et du champ politique : M2- Master in Advanced European and International Studies, 2017- CIFE- Institut européen - Nombre d’étudiants : 18. Nombre d’heure : 9 HTD.
Espace et mobilité : M1- Sociologie, UNICE, 2016. Nombre d’étudiants : 20. Nombre d’heure : 21 HTD.
Écologie sociale et mobilisations écologistes contemporaines : M1- Science politique, Université de Lyon, 2015. Nombre d’étudiants : 28. Nombre d’heure : 21 HTD.
Méthodologie de l’histoire orale : L4- Sociologie, Université Libre de Istanbul, 2003-2004. Nombre d’étudiants : 37. Nombre d’heure : 42 HTD.

TRAVAUX DIRIGES :
Cours de Déviance : Construction sociale de la norme sexuée : M2- Préparation à l’agrégation SES, ENS de Lyon, 2014. Nombre d’étudiants : 20. Nombre d’heure : 9 HTD.
Théories et Concepts Généraux : M2- Master EGALES (Études de Genre) Université Lumière-Lyon 2. 2014. Nombre d’étudiants : 20. Nombre d’heure :12 ETD.

RESPONSABILITES ADMINISTRATIVES ET COLLECTIVES

Responsabilités pédagogiques :

2017 : Co-responsable du M1, Science politique, Université Sophia Antipolis Nice.

Encadrement de la mémoire :
2017 : Encadrement de la mémoire intitulé « L’engagement politique des français issus de colonisation », dans le cadre de M1 Science politique, Université Sophia Antipolis Nice.
2017 : Encadrement de la mémoire intitulé « La construction du problème public autour des femmes portant le foulard en France », dans le cadre de M2- Etudes Méditerranéennes, Centre international de formation européenne (CIFE), Institut européen (IE).

Organisations des conférences-séminaires :
2017 : co-organisation, avec Swanie Potot, de la journée d’étude Sociologie, terrains et société. Rendre publique la sociologie des expériences de la mobilité, 28 avril 2017, URMIS Nice, UNICE. Avec la collaboration de SAGE et ERMES, Nice.
2016 : membre du comité d’organisation du séminaire Différents pays, differents modes d’atteints à la liberté de la recherche, 19 mai 2016, UNISTRA, Strasbourg
2015-2016 : co-organisation, avec Sylvie Monchatre, de la journée d’étude Qu’est-ce que rendre la sociologie publique ? 27 mai 2016, SAGE, UNISTRA, Strasbourg
2015 : membre du comité scientifique et du comité d’organisation de la journée d’étude
Regards croisés cent ans après le génocide des Arméniens : mobilisations, revendications, justice. 6 mai 2015, Triangle (CNRS-UMR 5206), le Centre Max Weber (CNRS-UMR 5283), et le Collegium de Lyon. ENS de Lyon.

Comités scientifiques des revues :
2017 : membre du groupe de coordination du Numéro 90 de la revue Mouvements, été 2017.
2013-2016 : membre du comité scientifique de Comment S’en Sortir. Revue de la Société Internationale de Philosophie Féministe et Théorie Queer, France
2006-2015 : membre du comité scientifique de la revue Amargi Feministe Théorie, Istanbul.

Rapports d’évaluation pour des revues :

2017 : Rapport d’évaluation pour une proposition d’article, Culture & Conflits, 2017.

PUBLICATIONS :

Articles dans des revues scientifiques :
Selek Pinar, « Le rôle du mouvement feministe dans l’émergence d’un nouveau cycle de contestation en Turquie », Mouvements, no : 90, été 2017.

Selek Pinar, « Quand les Apatrides et les Infidèles contestent : territoires, conflits, innovations », Culture & Conflits, no : 101, été 2016, pp : 165-187.
Selek Pinar, « Les Possibilités d’inventer la Politique Face À la Violence Extrême », Rue Descartes, vol.85-86, no.2, 2015, pp.148-163. Article traduit en italienne : Selek Pinar, « Reinventare la politica di fronte alla violenza estrema. L’azione collettiva in Turchia », Jura Gentium, Journal of Philosophy of Intrenational Law and Global Politics, Vol XII, Novembre 2015.
Selek Pinar, « Travailler avec ceux qui sont en marge », Socio-logos. Revue de l’association française de sociologie, Novembre 2010.
En cours de publication : Selek Pinar “Résistances des mouvements féministes en Turquie face à la violence extrême de guerre- A partir de 1980 jusqu’au aujourd’hui”, Actes de la journée d’études "Genre, violences de guerre et résistances dans les conflits actuels du Moyen-Orient", Paris 8, Revue Confluences Méditerranée, 2017.
En cours de publication : Selek Pinar, « Construction de l’État-nation turque : prise d’otage des femmes par le Papa « bienveillant », Cahiers du CEDREF, numéro intitulé Etat-Nation- Fabrique du genre et des corps, dirigé par Kian Azadeh et Direnberger Lucia, automne 2017
En Turquie :
Selek Pinar, « La Politique de la quotidienne », Amargi Féministe Théorie, Décembre 2008, pp. 5-9.
Selek Pinar, « Faire parler les traces effacées », Juin 2008, Amargi Féministe Théorie, pp. 67-70.
Selek Pinar, Décembre 2007, Amargi Féministe Théorie, « La politique de victimisation » pp. 28-34.
Livres
Ouvrages scientifiques
Pinar Selek, Sürüne sürüne erkek olmak, Istanbul, Iletisim, 2008, 2015 (12e édition), 256 p. (Résultats du programme de recherche (2006-2009) sur la construction de la classe de sexe dominante dans le contexte du service militaire, en Turquie.) Ouvrage traduit en français : Devenir homme en rampant, Paris, l’Harmattan, Logiques sociales, 2014, 236 p. Ouvrage traduit en allemand, Zum Mann gehätschelt – zum Mann gedrillt, Berlin, Orlanda, 2010.
Pinar Selek, Barısamadık [Nous n’avons pas pu faire la paix], Istanbul, Ithaki, 2004. 502 p. (Résultats du programme de recherche « Mobilisations au nom de la paix en Turquie face à la structuration politique et sociale du militarisme »).
Pinar Selek, Maskeler, süvariler, gacilar. Ülker sokak : bir dislanma mekâni [Masques, cavaliers et nanas. La rue Ülker : un lieu d’exclusion], Istanbul, Aykırı, 2001 ; Ankara, Ayizi, 2013, (9e édition) 208 p. (Publication du mémoire de Master, premier dans ce domaine en Turquie, sur la marginalisation des transsexuelles, à partir d’un quartier d’Istanbul qui était un espace de sous-culture transsexuelle, avant leur expulsion.)
Travail soumis : La Turquie : laboratoire d’une nouvelle contestation, Karthala, décembre 2015
Essais :
Pinar Selek, Parce qu’elles sont arméniennes, Paris, Liana Levi, (février) 2015. Traduction italienne : Rome, Fandango, 2015. Traduction allemande : Berlin, Orlanda, 2015. Traduction arménienne : Erivan, Actual Art, 2015. (Sur la mémoire du génocide de 1915 en Turquie.)
Pinar Selek, Loin de Chez Moi. Mais jusqu’où ?, Dontilly, Éditions iXe, 2012, 64 p. (6e édition), traduction allemande : Frau im Exil, Orlanda, Berlin, 2013 ( Essai, à partir d’une expérience personnelle, sur la notion d’exil).
Collecte et recueil des documents :
Pinar Selek, Ya Basta. Artik Yeter [Ça suffit], Istanbul, Belge, 1996.168 p. (Traduction des documents sur l’émergence du mouvement zapatiste au Mexique.)
Choix de contributions à ouvrages collectifs :
En France :

Selek Pinar, « Pour préface : Une expérience de libération », in Aurélie Stern (dir.), Antimilitarisme en Turquie, Lyon, ACL, 2015.
Selek Pinar, « Féminin-Masculin, liberté ou/et domination ? », communication publiée du colloque Penser la Méditerranée au XXIe siècle, 20e édition des Rencontres d’Averroès, Marseille, Parenthèses, 2014.
Selek Pinar, « Les luttes antimilitaristes et féministes en Turquie » in Marie-Claire Caloz-Tschopp (dir.), Violence, politique et civilité aujourd’hui, l’Harmattan, 2014.
Selek Pinar, « Les luttes cloisonnées contre la pieuvre » in Marie-Claire Caloz-Tschopp, Teresa Veloso Bermedo (dir.), Penser les métamorphoses de la politique, de la violence, de la guerre, l’Harmattan, 2013.
Avec Lucie Veyretout, « La défense des requérantes devant la CEDH », in Lambert Elizabeth (dir), Défense des requérants devant la CEDH, Strasbourg, Anthemis, 2012.
En Europe
Selek Pinar, « Contre les murs du patriarcat - Comment le féminisme peut contribuer à la création de la politique ? », in Michael Fanizadeh (dir), Anthologie politique de Turquie, Vienne, VIDC, Vienna Institute for International Dialogue and Cooperation, 2016.
Selek Pinar, « Écouter Istanbul : transformation d’une ville », in Genazino Wilhelm (dir), Istanbul “sterbende Schöne” zwischen Orient und Okzident, Berlin, Corso/Groothuis, 2011, pp.80-89.
Selek Pinar, « Gegen die Wand der Mannlichkeit », (Contre le mur de masculinité) in Lochbihler Barbara- Heilberger Irmgard (dir), Frau Macht Veranderung, Editions Parlement Européen, 2010.
Selek Pinar, « L’espace méditerranéen : Une perspective transculturelle face aux guerres et à la globalisation », Colloque de Méditerranée, communication publiée par l’Institut Cervantes de Rome, 2009.
En Turquie :
« Sois intelligent : Construction de la Masculinité en Turquie », in Nil Mutluer (dir.) Les modes sexuelles, İstanbul, Varlık, 2008.
« Le féminisme dans la construction de la paix » in Bico Cem (dir.), Les Kurdes en Turquie, Istanbul, Heinrich Böll, 2008.
« À la quête de la liberté en Turquie », in Zeynep Direk (dir.), Être sexué, Istanbul, Yapı Kredi, 2007.
« Comment définir antimilitarisme », in Kavramlar Sözlüğü –II (Dictionnaire des Termes), Ankara, Université libre, 2007
« L’espace public féminin en prison », in Meral Özbek (dir.), L’espace public, Istanbul, Iletisim, 2005.
Directions d’ouvrages pour valorisation de la recherche :
Selek Pinar (dir), Histoire orale : Les Miettes des souvenirs, Istanbul, Amargi, 2008, 89 p.
Selek Pinar (dir), Özgürlüğü Ararken-Mobilisations féministes en Turquie, Istanbul, Amargi, 2005.

Direction de collection :
Maitre Yasemin Genç, Problèmes ordinaires des salariées, Istanbul, Amargi, 2008.
Maitre Seyda Selek, Nouveau code civil : régime de participation aux biens acquis, Istanbul, Amargi, 2007, 69 p.

Dans le cadre de valorisation et restitution des résultats de la recherche :
« Devant le même embarcadère », Quart Monde, N : 240, Décembre 2016.
« Inventer des chemins politiques inédits face à la violence », Silence, Février 2015.
« Un mouvement à la mai 68 s’est emparé de la société civile », Le Monde, 6 juin 2013.
« Être loin de chez soi » Lesbia, LM Mag, no : 320, Février 2012, pp. 20-32.

Autres publications :

8 livres et une centaine d’articles, hors du cadre académique.
CHOIX DE COMMUNICATIONS ACADEMIQUES
Conférencière invitée aux Colloques internationaux
30 juin 2017 : « Pont entre la recherche et la Cité », intervention dans le cadre du Colloque international "MASCULINITÉS : analyser, questionner, représenter les masculinités dans l’espace euro-méditerranéen", organisé par RUSMEG, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH), Aix-en-Provence.
05 novembre 2015 : « Le nouveau cycle de contestation en Turquie », intervention dans le cadre du Colloque international La Turquie, Le Moyen Orient, L’Europe Ici Et Maintenant, organisé par le Collège International de Philosophie, Genève.
26-27 mai 2014 : « Avancer malgré la répression. Études de genre et mouvements féministes en Turquie » intervention dans le cadre du Colloque international de Printemps International de Genre, Paris 8, dir : Anne E. Berger et Éric Fassin, Paris.
15-16 mai 2014 : « Résistance et création », deux interventions dans le cadre du Colloque international Violence, politique, exil/des-exil, dir : Prof. Marie-Claire Caloz-Tschopp. Lausanne, Genève.
25-26 décembre 2013 : « Féminin-Masculin, liberté ou/et domination ? », intervention de la 20e édition des Rencontres d’Averroès, Marseille.
07 octobre 2010 : « Neo conservatism in Turkey », intervention dans le cadre du Colloque international Women for a Change, organisé par Heinrich Böll Stiftung EU, Bruxelles.
Conférencière invitée aux Journée d’Etudes
27 mai 2016 : « Travailler avec celles et ceux qui sont en marge », intervention dans le cadre de la journée d’étude Sociologie, terrains et société. Qu’est-ce que rendre la sociologie publique ? SAGE (UMR 7363, UNISTRA).
15 avril 2016 : « Résistances des mouvements féministes face à la violence extrême de la guerre », intervention dans le cadre de la journée d’étude Genres, violences de guerres et résistances dans les conflits actuels du Moyen Orient, Paris 8.
Conférencière invitée aux Séminaires
EN EUROPE :
20 avril 2015 : « Les possibilités d’inventer la politique malgré la violence extrême » séminaire organisés par Études de Genre-UNIGE- Université de Genève.
7 Décembre 2011, séminaire à Journées d’étude coordonnées par Studienbibliothek, Université de Hamburg, « La masculinité en Turquie et les luttes d’émancipation ».
19 novembre 2010, séminaire organisé par le département d’études Moyen-orientales, Université de Chypre, Nicosie, « Is there something new in Turkey ? ».
2-7 avril 2010, cycle des conférences organisé par Département Études de Genre, l’Université de Vigo, Espagne, « Les mouvements sociaux en Turquie ».
EN FRANCE :
27 janvier 2017 : « Service militaire : mécanisme clé de la socialisation masculine », intervention dans le cadre du séminaire Approches sociologiques des armées 2016-2017, organisé par Cresppa (UMR 7217), Site Pouchet du CNRS, Paris.
8 janvier 2016 : « Une lutte transnationale : mobilisations des Arméniens déterritorialisés », séminaire organisé par l’URMIS (UMR 8245, UNICE).
20 novembre 2015 : « Devenir homme en rampant : construction de la classe de sexe dominante », Séminaire organisés par l’Atelier Genre de l’Université de Bordeaux.
03 novembre 2015 : « Pourquoi le mouvement féministe en Turquie met en question les fondements de l’État-nation ? », séminaire organisé par Atelier EFIGIES, Université Aix Marseille.
27 janvier 2015 : « Réfléchir sur les dominations et les résistances : l’exemple du mouvement féministe en Turquie », intervention dans le cadre du Séminaire "Intimité, politique, agentivité", organisé par Boris Gobille, Anne Verjus et Christine Détrez. ENS de Lyon.
21 octobre 2014 : « Les possibilités et les effets des convergences entre différents mouvements contestataires sous la répression », intervention dans le cadre du Séminaire Action collective, Triangle, ENS de Lyon.
22 avril 2013 : « Mobilisations politiques en contextes politiques fermés », séminaire organisé par Magdalena Hadjisky, UNISTRA.
01 mars 2011, « Une vie de chien : la masculinité en Turquie », intervention le cadre du séminaire Hégémonie et Coercition, dirigé par Jean François Bayard, CERI Science Po, Paris.
13 décembre 2010, « Les hommes, le service militaire et la violence en Turquie », séminaire dirigé par Jules Falquet et Azadeh Kian, CEDREF, Université Paris Diderot.
Conférences aux Universités :
26 mars 2013 : « L’autonomie de la réflexion, l’indépendance de la recherche », conférence organisée par Salih Akın, Université de Rouen, LSH, Maison de l’Université.
17 décembre 2013 : « Résister en contexte autoritaire », conférence à la faculté des Lettres de l’Université de Nancy, organisé par le département de sociologie, Nancy.

Choix de conférences ou de séminaires pour diffusion de savoir :

EN FRANCE :
04 février 2016 : « Le génocide des Arméniens », séminaire pour les élèves, organisé par le Lycée polyvalent Émile Mathis, Strasbourg.
03 février 2016 : « Le génocide des Arméniens et cent ans du négationnisme », conférence organisée par Grand Orient de France, Strasbourg.
28 novembre 2015 : « Être handicapée, être femme », conférence organisée par l’Association Femmes Pour le Dire, Femmes Pour Agir, Paris.
09 octobre 2015 : « Les possibilités des convergences : exemple de l’espace militant en Turquie », conférence organisée par le Musée Basque, Bayonne.
03 octobre 2015 : « Le film de Robert Guédiguian : ‘Une histoire de fou’ et le génocide des Arméniens », conférence organisée par le festival Mouans Sartoux.
14 octobre 2014 : « Les possibilités d’inventer la politique malgré la violence extrême », conférence organisée par la Bibliothèque de la Part-Dieu, Lyon.
22 janvier 2014 : « Fondements du négationnisme du génocide des Arméniens », formation pour enseignants, organisé par le Centre du Patrimoine Arménien, Valence.
15 décembre 2013 : « Pouvoir masculin et sociétés hiérarchisées », conférence organisée par le MUSEM, Marseille.
13 novembre 2013 : « Le dilemme central de la République turque : Démocratie ou Laïcité ? », conférence organisée par Grande Loge Féminine de France, Paris.
15 avril 2012 : « Construction de la masculinité », contribution à la journée d’étude, Les genres, organisé par CEMEA.
15 mars 2011 : « Le mouvement féministe en Turquie », contribution au Colloque intitulé « Les enjeux de la solidarité féministe internationale », Ville de Strasbourg.
27 janvier 2012 : « Le mouvement féministe et LGBT en Turquie », séminaire de recherche, Centre LGBTI- Alsace, Strasbourg.
A L’INTERNATIONAL :
27-28 juillet 2017 : Deux conférences sur la mobilité et la création, dans le cadre du Festival Re-placed De-Placed, Berlin.
24 octobre 2015 : « Le génocide des Arméniens et le négationnisme », conférence organisée par FINEXO, Erevan, Arménie.
11 mars 2011 : « Liberté d’expression », conférence organisée par l’Assemblée National suédoise, Stockholm.
18 mai 2010 : « Les mouvements sociaux en Turquie », conférence organisée par Institut für Politikwissenschaft, NIG, 2 Stock, Konferenzraum, Vienne.
06 octobre 2009 : « Les mouvements sociaux à Istanbul », conférence organisé par August Bebel Institut, Berlin.
14 février 2009 : « Une perspective transculturelle face aux guerres et à la globalisation », contribution au Colloque de Méditerranée, l’Institut Cervantes, Rome.
08 octobre 2008 : « Les femmes exclues par leur sexualité », contribution au Colloque international intitulé Les sexualités, organisé par l’AFD, Tunisie.
14 octobre 2008 : « Femmes et conditions de guerre », contribution au Colloque international intitulé Violence and Patriarchy, organisé par EL-FEM, Trieste, Italie.

Connaissance linguistique :
Turc (langue maternelle), Français (excellent niveau), Anglais (bon niveau), Espagnol (lu).

AUTRES EXPERIENCES PROFESSIONNELLES :

2017-2014 : pigiste au journal Rebelle Santé, Paris
2015-2016 : Participation comme éducatrice populaire aux formations organisées par l’Orage, Coopératif d’Éducation Populaire- Grenoble.
2012-2013, formatrice sur le thème des rapports sociaux de sexes, dans l’Association interculturelle-citoyenne (ASTU), Strasbourg. (9 mois- 14 séminaires, 8 ateliers).
Novembre 2011 : formatrice sur les « Violences au nom de l’honneur en Suisse ». 4 formations continues, de 3 conférences publiques à Bâle, Zurich, Lausanne.
2006-2004 : journaliste au quotidien Gündem, Istanbul.
2004– 2003 : conseillère d’éducation, dans le cadre du programme de l’Union Européenne, élaboré par la fondation culturelle Başak.
1998-1996, chef en rédacteur du magazine Misafir (Invité), une revue ayant pour vocation de faire entendre la voix des personnes marginalisées.

EXPERIENCES ASSOCIATIVES :

2017- 2016 : membre du comité central de Ligue de Droits de l’Homme, France.
2017-2015 : membre de l’Association et pilote de rubrique du Journal Silence, Lyon
2017-2015 : membre de l’Association Femmes Pour Agir, Femmes Pour le Dire, Paris
2017-2015 : membre de SNESUP, Strasbourg.
2017-2008 : membre de PEN Club International,
2016-2006 : membre du Comité éditorial de la revue de théorie féministe, Amargi, Istanbul.
2016-2010 : membre du comité éditorial de la maison d’édition Ayizi, Ankara.
2016-2012 : membre de l’Association La Lune, Strasbourg
2014-2012 : membre de DOXTRA, l’Université de Strasbourg
2012-2006 : membre de l’Association Féministe Amargi, Istanbul,