Accueil > Recherches > Thème 3 : Mobilité, mémoire et rapport au territoire

Programme 3.3. : Usages politiques des espaces, rapports de pouvoir et identifications

- Chercheur-e-s : O. Hoffmann, C. Poiret, C. Médard, G. Schlemmer, J. Tadié
- Chercheur associé : C. Agudelo
- Doctorant-e-s : V. Chalin, J. Corredor, R. Desmoulières, S. Lara

Ce programme s’intéresse aux modalités d’appropriation et de contrôle des espaces, en intégrant la dimension identitaire qui peut exister sans lui attribuer de place déterminante a priori. Ceci devrait permettre d’évaluer les articulations entre différents modes d’identifications et de mieux évaluer les processus d’assignation territoriale et identitaire, les mécanismes de domination et les instruments de contrôle, mais aussi ceux de résistance au contrôle, de subversion des modèles imposés et des stratégies d’échappement ou d’évitement des normes. Le rapport entre l’ethnicité déclarée et le territoire est au cœur des pactes nationaux entre les gouvernements et les collectifs parfois qualifiés de “minoritaires”. Aux côtés des approches — toujours indispensables — qui soulignent les risques du territoire en termes d’assignation, de contrôle et d’enfermement, on cherchera à discerner les pratiques spatiales et identitaires alternatives. L’ambition est bien de comprendre en même temps les figures de la résistance et celles de l’oppression, de décrire à la fois les mécanismes de domination, de soumission ou de révolte, à travers une analyse fine des pratiques spatiales et des comportements territoriaux, en posant que les pratiques territorialisées renseignent sur les positionnements identitaires, les hiérarchies et les rapports de pouvoir entre les différents protagonistes.

Ces questions seront abordées à partir des enquêtes suivantes :

- Dimensions ethnique et raciale des configurations foncières au Belize (O. Hoffmann)
- Ethnicité, clientélisme foncier et rapports au territoire, Kenya, Ouganda (C. Médard)
- Contrôle des espaces commerciaux et culturels à travers la mise en scène ethnique des personnels de gardiennage en France (C. Poiret)
- Formes et ancienneté de la territorialisation dans les définitions identitaires de la province de Phongsaly au Laos (G. Schlemmer)
- Rapport au territoire dans un contexte de mobilité exacerbée : les Garifunas en Amérique centrale et aux Etats-Unis (C. Agudelo)
- Informalité, pouvoirs et envers des espaces urbains - Inverses : www.inverses.org (J. Tadié)

Thèses en cours :
- Accès au foncier et différentiation ethnique en Ouganda (V. Chalin)
- Appartenance ethnique déclarée et accès à la terre en Colombie (J. Corredor)
- Le transport de proximité dans la modernisation urbaine à Jakarta (R. Desmoulières, en partenariat avec le Cessma).
- Relations interethniques et appropriation territoriale à Guamal, Colombie (S. Lara)