Accueil > Actualités > Soutenances de thèses et HDR

Soutenance de Céline Gabarro

Céline Gabarro a soutenu sa thèse de sociologie intitulée « L’attribution de l’aide médicale d’État (AME) par les agents de l’Assurance maladie. Entre soupçon de fraude, figures de l’Étranger et injonctions gestionnaires » , réalisée sous la direction d’Alain Morice, le vendredi 29 septembre 2017 à 9h, à l’Université Paris Diderot, bâtiment Olympe de Gouges, 8 place Paul Ricœur, 75013 Paris, 8ème étage, salle 870 (bâtiment n°8 sur le plan ci-joint).

plan campus Paris rive gauche

Composition du jury :
- Marguerite Cognet, Maître de conférences, Université Paris Diderot (examinatrice)
- Gilles Jeannot, Directeur de recherche à l’Ecole des Ponts ParisTech, LATTS (examinateur)
- Laurence Kotobi, Maître de conférences HDR, Université Bordeaux (rapporteure)
- Danièle Linhart, Directrice de recherche CNRS, CRESPPA-GTM (rapporteure)
- Alain Morice, Directeur de recherche CNRS, URMIS (directeur)
- Antoine Pécoud, Professeur des universités, Université Paris 13 (examinateur)

Résumé : Dans cette thèse nous nous intéressons à la question de l’accès aux soins des étrangers en situation irrégulière à travers l’étude de l’attribution de l’aide médicale d’Etat (AME), une couverture maladie qui leur est réservée. A partir d’une enquête ethnographique menée des deux côtés du guichet des caisses primaires d’Assurance maladie (CPAM), nous interrogeons les effets du développement d’une conception gestionnaire de la santé et des mutations du travail dans les CPAM sur l’attribution de l’AME. Nous montrons qu’une rhétorique du soupçon se développe dans cette administration, et ce plus particulièrement à l’égard des étrangers. Bien que cette rhétorique soit institutionnalisée, nous verrons qu’elle donne aussi lieu à des réappropriations individuelles, dans un contexte de forte remise en question du sens du travail et de déstabilisation des identités professionnelles. Nous verrons que si l’ensemble des agents partagent ce discours sur la lutte contre la fraude sociale, ils usent néanmoins de cette logique de diverses façons. Cette dernière peut ainsi leur permettre de valoriser un savoir-faire gestionnaire, un savoir-faire social, ou encore un savoir-faire de gardien du système. Enfin, la thèse montre que l’usage de la rhétorique du soupçon n’engendre pas forcément une lecture rigoriste de l’AME, même si cette dernière reste dominante. Elle peut au contraire, quand elle permet de mobiliser un sens social ou gestionnaire, du fait de la spécificité de l’AME et de son traitement à l’écart, s’avérer aussi faciliter l’accès aux soins des étrangers en situation irrégulière.

Agenda

Ajouter un événement iCal