Accueil > Actualités > Soutenances de thèses et HDR

Soutenance de Lola Rosenfeld

Le 7 octobre 2013 à l’Université Paris Diderot, Lola Rosenfeld a soutenu sa thèse en anthropologie-sociologie intitulée : Les Français d’origine comorienne en Ile-de-France. La place de l’identifiant ethnique dans l’implication politique, menée sous la direction de Françoise Lestage.

Le jury lui a décerné la mention "très honorable". Composition du jury :

- Mme. Sophie BLANCHY, directrice de recherche au CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative
- Mme. Françoise LESTAGE, professeur à Paris 7 Diderot, URMIS
- M. Denis MERKLEN, professeur à Paris 3 Sorbonne, CREDA
- Mme. Catherine NEVEU, directrice de recherche au CNRS, IIAC-TRAM
- Mme. Faranirina RAJAONAH, professeur à Paris 7 Diderot, SEDET


Ci dessous un bref résumé de la thèse :

Les personnes originaires de l’archipel des Comores sont nombreuses à résider en Ile-de-France. Qu’elles soient originaires des trois îles indépendantes de l’Union des Comores ou de l’île de Mayotte, devenue en 2011 département français, migrants et descendants de migrants continuent d’entretenir des liens forts avec leur île d’origine, tout participant activement au vivre-ensemble dans leur lieu de résidence.

Ce travail de thèse se propose de recenser les multiples formes que prend l’implication politique de ces personnes, cela en s’intéressant non seulement aux formes conventionnelles de l’engagement (adhésion à des partis politiques et syndicats, candidature aux élections locales, actions collectives protestataires), mais aussi, plus largement, à toutes les formes d’agir-ensemble ayant des conséquences au niveau politique (notamment les activités culturelles et humanitaires menées par les associations). La question du statut français de Mayotte occupera une place centrale dans cette analyse, puisqu’il s’agit d’un thème politique récurent parmi les originaires de l’archipel, qui a d’ailleurs donné lieu à l’organisation en Ile-de-France d’un certain nombre d’actions collectives pour ou contre la départementalisation de l’île.

Cette recherche s’appuie sur l’hypothèse qu’il existe un lien fort, indéfectible, entre l’identitaire et le politique, l’un et l’autre se construisant mutuellement. Le cas des Français originaires de l’archipel des Comores est proposé comme une illustration de la pertinence de l’identifiant ethnique dans la sphère publique en France, cela en dépit de l’affirmation d’un modèle universaliste républicain qui cherche à reléguer les appartenances particulières à la sphère privée. Il s’agira de comprendre comment l’identité ethnoculturelle des Français originaires de l’archipel informe les rapports qu’ils entretiennent entre eux, mais aussi avec les autres acteurs de la sphère politique. Qu’il s’agisse pour ces personnes de se présenter comme candidats à des élections municipales, de protester contre une situation par une manifestation de rue, de faire entendre son opinion par la participation à un forum sur internet ou de rendre visible leur « communauté » à l’échelle locale par des activités associatives, l’identité ethnique fait sens, agissant à la fois comme ressource et comme contrainte dans l’action à visée politique, quand elle n’est pas tout simplement sa raison d’être.

Il s’agira dans le même temps de comprendre comment cette appartenance ethnoculturelle se combine à une appartenance nationale française. Les représentations de l’appartenance à la France des Mahorais et des Comoriens originaires de l’Union des Comores sont ici évoquées dans une perspective comparatiste, les Mahorais étant français collectivement alors que les Comoriens le sont individuellement (et possèdent par ailleurs pour certains la double nationalité). A travers l’analyse du rapport à la nationalité et à la citoyenneté de ces personnes, nous verrons comment elles font interagir identité nationale et identité ethnique, conciliant ces deux dimensions pour donner sens à leurs actions dans le domaine politique.

Si vous désirez lire la thèse dans son intégralité, n’hésitez pas à contacter l’auteur à l’adresse lolhenhao@hotmail.fr et elle vous la transmettra par mail.