Accueil > Actualités > Soutenances de thèses et HDR

Soutenance de thèse d’Amélie Puzenat

Le 17 novembre 2010, à l’université Paris Diderot Paris 7, Amélie Puzenat a soutenu sa thèse intitulée “Conversions à l’islam et islams de conversion : dynamiques identitaires et familiales”.

Le jury lui a décerné la mention très honorable, avec félicitations.

Composition du jury :

- Annie Benveniste, Maître de conférence, Université Paris 8
- Farhad Khosrokhavar, Directeur d’études, EHESS Paris
- Anne-Sophie Lamine, Professeure, Université de Strasbourg
- Catherine Quiminal, Professeure émérite, Université Paris 7
- Jocelyne Streiff-Fenart, Directrice de recherche au CNRS
- Mahamet Timera, Professeur, Université Paris 7

Résumé de la thèse :

Au regard de trajectoires de Français et de Françaises convertis à l’islam, cette thèse porte sur les redéfinitions identitaires personnelles et familiales engendrées par la conversion. Des parcours de croyants non-pratiquants à ceux de pratiquants orthodoxes, la conversion est appréhendée au croisement des itinéraires individuels et des évolutions religieuses contemporaines. A l’ère de la sécularisation, la conversion à l’islam, emblématique d’une autonomisation mais aussi d’une transgression certaine, demeure fréquemment prise aux mailles du processus de réislamisation. Elle symbolise le passage de la frontière entre des groupes ethniques constitués comme tels et suscite de vives réactions au sein de l’entourage. Plus précisément, cette recherche interroge la réorganisation des liens familiaux en situation de « mixité » conjugale. Elle s’intéresse également à la reconfiguration des relations de genre et à la mise en place de nouveaux modèles éducatifs. La parentalité qui se profile au sein des familles révèle un fort investissement maternel et rend plus largement compte de la production de nouvelles normes conjugales et éducatives s’apparentant à un islam dit « néo-communautaire ».