Accueil > Actualités

Stéréotypes et diversité à la télévision : Réduire les inégalités à (et par) l’écran

Journées de l’ANR ECRIN, Université de Lorraine à Metz, les 20 et 21 juin 2013

Entrée libre dans la limite des places disponibles (maxi. 80) et inscription obligatoire.

L’Agence Nationale de la Recherche (ANR) soutient une recherche sur les INégalités à l’ECRan (ECRIN) prenant pour point de départ les études sur la place des « Arabes » dans les médias français de 1962 à nos jours.

Cette recherche interdisciplinaire est menée conjointement par plusieurs laboratoires (URMIS Nice/Paris VII, TELEMME Aix-en-Provence, LCP Paris I et PERSEUS Metz) réunissant des chercheurs-es de différentes disciplines : histoire, psychologie sociale et cognitive, sciences de l’information et sociologie, en collaboration avec des universitaires et praticiens de plusieurs pays (Belgique, Canada, Etats-Unis, Grande Bretagne, Maroc, Suisse).

Depuis plus d’un an ces chercheurs-es mènent des travaux dans ce sens et proposent de se retrouver à Metz durant deux jours pour échanger et faire part des premiers résultats aux participants-es intéressés-es par ces questions.

De façon plus précise, cette étape messine, du réseau ECRIN sera l’occasion d’approfondir le thème des stéréotypes et de la diversité à la télévision dans la perspective de proposer des éléments de réponses à la problématique de la réduction des inégalités, à la fois à l’écran, mais également par l’écran. En effet, depuis la métaphore de « l’image dans notre tête » exprimée par Lippman (1922), célèbre journaliste américain engagé à l’égard du risque inhérent aux explications recourant aux stéréotypes, de nombreux travaux en sciences humaines et sociales ont étudié ce phénomène. Les psychologues sociaux ont montré comment le stéréotype conduit à traiter de façon inégalitaire autrui sur la base de ses appartenances sociales (Tajfel, 1972 ; Yzerbyt & Schadron, 1992) alors que les sociologues des médias (Veyrat-Masson, 2000°) en démontrent régulièrement la présence à la télévision, par exemple à propos des immigrés et des ‘’Arabes’’ (Gastaut, 2001 ; Mills-Affif, 2008). Cette représentation erronée de la diversité dans les médias nous interroge à propos de ses effets sur le téléspectateur. Elle nous invite également à réfléchir sur les conditions de production de ces images et à proposer des solutions pour agir sur la réduction des préjugés grâce aux écrans. Autrement dit, dans quelles mesures l’engouement récent à propos de la diversité, son questionnement à propos de sa présence à l’écran (Macé, 2005), de sa mesure (Héran, 2010) ou encore de son usage (Tisserant, Bourguignon, Vignocan & Wagner, 2011) réduisent-ils les préjugés et la discrimination chez les récepteurs de ces programmes télévisuels ? Enfin, l’introduction de la gestion de la diversité (Barth & Falcoz, 2007 ; Cornet & Warland, 2011) dans les entreprises de conception et de diffusion de ces programmes permet-elle de répondre à ce défi de société ?

Deux journées d’échanges sont prévues pour répondre à ces questions.

La première est conçue sous la forme d’une succession de regards croisés entre l’analyse du psychologue et celle du sociologue ou de l’historien des médias et/ou de l’immigration travaillant au sein du réseau. Ces dialogues interdisciplinaires à propos d’un objet d’étude commun insisteront sur l’intérêt de la complémentarité de ces approches, dans les études sur les ‘’Arabes’’, à propos des stéréotypes, dans l’analyse d’images à l’écran conçues pour le Web ou encore dans les travaux visant à introduire des changements d’attitudes ou de comportements.

La deuxième journée s’ouvrira à des personnalités extérieures au réseau et à la thématique de la diversité. Elle sera davantage tournée vers le grand public et fera intervenir des universitaires de plusieurs pays et des acteurs de terrain cherchant à introduire plus de diversité à la télévision dans l’objectif de réduire certaines inégalités.

Programme complet :

Jeudi 20 juin (UFR Sciences Humaines et Arts – Metz) : Regards croisés entre l’analyse du psychologue et celle du sociologue ou de l’historien des médias et/ou de l’immigration

9h30-12h30


Introduction :
Pascal Tisserant, psychologue social, DU GENDD, Perseus Metz : traitement médiatique et organisationnel de l’affaire du ‘’questionnaire raciste’’.

Duo 1 : l’étude des ‘’Arabes’’ en histoire et en psychologie

- Yvan Gastaut, historien, Urmis Nice : la figure de l’Arabe en histoire contemporaine
- Anne Lorraine Wagner, psychologue sociale, Humanis EM Strasbourg, Perseus Metz : l’étude des ‘’Arabes’’ en psychologie

Duo 2 : les dynamiques de changement

- Julien Gaertner, historien, Urmis Nice : Marchandisation des origines dans le cinéma français et changements identitaires pour les personnages "arabes"
- Valérie Fointiat, psychologue sociale, Perseus Metz : technologies et changement d’attitude et/ou de comportement

14h00-17h30


Duo 3 : les sites web

- Sophie Gebeil, historienne, Telemme Aix en Provence : sites web sites porteurs de revendications mémorielles
- Jérôme Dinet, psychologue cognitiviste, Perseus Metz : l’exploration des sites Web et l’intérêt des indicateurs physiologiques


Duo 4 : stéréotypes et stigmatisation

- Stéphane Mourlane, historien, Telemme Aix-en-Provence : Médias, stéréotypes et altérité dans le football
- David Bourguignon, psychologue social, Perseus Metz : faire face aux préjugés : être stigmatisé par/dans les médias

Conclusion à propos des “regards croisés”, grand témoin : Piero Galloro (Socio-historien, 2L2S Metz)

Vendredi 21 juin (grand salon de l’hôtel de ville – Metz) : Stéréotypes et diversité à la télévision

9h00 – 12h30

Accueil, mot de bienvenue et d’ouverture

- Dominique Gros, maire de Metz
- Clotilde Boulanger, Vice-présidente du conseil scientifique, Université de Lorraine


Table ronde : Stéréotypes et diversité dans les médias

Animation : Stéphane Leymarie (gestionnaire, DU GENDD, Metz)

- Nicolas Van der Linden, psychologue social, Université Libre de Bruxelles, Belgique : rôle du public dans la transmission de stéréotypes par les médias
- Isabelle Veyrat-Masson, historienne des médias, LCP-CNRS Paris I, France : Les stéréotypes nationaux dans les médias
- Martin Clément, Défenseur des Droits, Paris, France : la mesure de la diversité et des inégalités dans les médias : regarder du côté des ressources humaines

Conférence : le Conseil supérieur de l’audiovisuel face aux stéréotypes et à la diversité à la télévision

- Memona Hintermann-Afféjee, membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel, chargée de la diversité, Paris, France
- Albin Soares-Couto, Chef du département télévisions nationales gratuites et de la mission Diversité au sein de la Direction des Programmes, Conseil supérieur de l’audiovisuel, Paris, France

14h00 – 17h00


Table ronde : Diversité et lutte contre les discriminations à la télévision

Animation : Claire Frachon (journaliste, Media Diversity Europa, Paris)

- Alec Hargreaves, sociologue, Florida State University : la diversité en France et aux Etats-Unis
- Denise Helly, anthropologue, INRS Montréal : les politiques diversité dans les entreprises de production de programmes télévisuels au Canada
- Thierry Geoffroy, AFNOR Certification, Paris : le label diversité pour les entreprises du secteur audiovisuel : une spécificité dans la lutte contre les discriminations ?

Conférence : la gestion de la diversité au sein du groupe France Télévision

- Marijosé Alie, responsable diversité, groupe France télévision, Paris
- Marianne Bernard, responsable RSE, groupe France Télévision, Paris


Mot de clôture : Yvan Gastaut, responsable de l’ANR ECRIN, Urmis Nice

Entrée libre dans la limite des places disponibles (maxi. 80) et inscription obligatoire

Compléter le coupon réponse ci-dessous et l’envoyer avant le 18 juin 2013 à Jonathan Kieffer :


Exemple de coupon réponse :

Journées ANR ECRIN, Université de Lorraine Metz : Stéréotypes et diversité à la télévision : Réduire les inégalités à (et par) l’écran

NOM :…………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Prénom :…………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Etablissement, fonction :……………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Participera à la journée du 20 juin à l’UFR Sciences humaines et art (Oui / Non) :…………………………………….……….

Participera à la journée du 21 juin à l’hôtel de ville de Metz (Oui / Non) :……………………………………………….…………..