Accueil > Membres > Membres permanent-e-s de l’Urmis > Stoll Emilie

Stoll Emilie

Anthropologue, chargée de recherche au CNRS
emilie.stoll@cnrs.fr


  • Collaboratrice du Centre de Documentation Historique du Bas-Amazone de l’Université Fédérale de l’Ouest du Pará (Brésil)
  • Membre associé de l’UMR 208 Patrimoines locaux, environnement et globalisation - PALOC (IRD / MNHN)

Doctorat en Anthropologie à l’EPHE (2014). Thèse intitulée « Rivalités riveraines : territoires, stratégies familiales et sorcellerie en Amazonie brésilienne », sous la codirection de Patrick Menget et Roberto Araújo.

Thèse distinguée par la Mention du Prix de thèse du Musée du Quai Branly.

Thèmes de recherche

  • Circulation des populations entre les catégories ethno-légales
  • Positionnements identitaires divergents au sein d’une même parentèle
  • Labilité identitaire et territoriale à l’épreuve des politiques multiculturelles
  • Perceptions de l’évanescence paysagère par les populations amazoniennes
  • Transmission d’altérités et mécanismes d’ancrage
  • Déclassement social et autochtonisation des descendants de migrants

Parcours académique

  • 2016 – 2018 : Postdoctorante de l’Institut de Recherche pour le Développement, au sein de l’UMR 208 Patrimoines Locaux et Gouvernance (PALOC).
  • 2015 – 2016 : Postdoctorante de la Fondation Fyssen, en accueil à University of Aberdeen (Ecosse), sous la supervision de Tim Ingold.
  • 2013 – 2014 : Boursière doctorante du Musée du Quai Branly.
  • 2010 – 2013 : Boursière doctorante du projet GEOMA 2, Institut National de Recherche Spatiale (INPE / CCST), Brésil.
  • 2009 – 2010 : Volontaire Civile Internationale en appui à la recherche au Brésil, Institut de Recherche pour le Développement / UMR 208 PALOC.
  • 2008 : Master en Economie, Université de Strasbourg
  • 2007 : Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques (IEP) de Strasbourg

Projets de recherche collective

2019 - 2022 : EXORIGINS (coordination)
De la diversité bio-culturelle dans les jardins des Parisiens : circulations croisées de végétaux, de personnes et d’imaginaires entre Europe, Afrique et Amériques - AAP Emergence(s) Ville de Paris.
2018 - 2019 : Numérisation et régularisation foncière
Numérisation d’archives judiciaires en appui à la régularisation foncières des populations indigènes, quilombolas et traditionnelles du bas-Amazone, Brésil
Ambassade du Grand-Duché du Luxembourg & Centro de Documentação Historica do Baixo Amazonas / Universidade Federal do Oeste do Para, coord. Gefferson Ramos (UFOPA).
2018 - 2021 : IBIS
Intégration, biodiversité et socioécologie : gestion territoriale de l’aire Amazonie-Caraïbes - CAPES-Cofecub, coord. Justin Daniel (Université des Antilles) et Lise Tupiassu (UFPA)
2016 - 2019 : ODYSSEA
Observatory of the dynamics of interactions between societies and environment in the Amazon - Horizon 2020 / MSCA RISE 2015, coord. M.-P. Bonnet (IRD).

Projets terminés :

2014 - 2017 : ANR FOOD’HERIT : Patrimoines alimentaires et gastropolitiques
2014 - 2017 : CAPES-Cofecub : Reconfiguration foncières et élaborations identitaires en Amazonie brésilienne (projet bilatéral)
2013 – 2016 : ANR FABRIQ’AM : La fabrique du "patrimoine" en Amérique indienne
2010 – 2013 : CNPq GEOMA 2  : Modélisation des arrangements institutionnels en Amazonie orientale (projet brésilien)


PUBLICATIONS

Articles (revues à comité de lecture)

  • Soumis. Simenel, R., Stoll, E. « Comment devient-on Amérindien ou Shérif par une origine juive ? Trajectoires généalogiques pour repenser le lien au sol en Amazonie et au Maroc », Lusotopies (dossier : Judaïsmes dans les lusotopies contemporaines), 2019.
  • Soumis. Stoll, E., Medaets, C., « Faire sa place et faire famille dans les villages riverains du bas Amazone (Brésil) », AnthropoChildren, (dossier : la parenté, une simple question d’apprentissage ? coord. Elodie Razy).
  • 2017. Stoll, E., « Qui est le grand méchant loup ? Transformations nocturnes effrayantes et identification de l’inceste en Amazonie », L’Herne – Cahiers d’anthropologie sociale, n. 15, (dossier : La peur de l’inceste, coord. A. Michelet et J. Caruso), p. 18-38.
  • 2017. Stoll, E., Fischer, L. R. C., Folhes, R. T., « Recenser la propriété en Amazonie brésilienne au tournant du XXe siècle : des registres de terres de João de Palma Muniz aux cartes de Paul Le Cointe », Histoire & Mesure, vol. 32, n. 1 (dossier : Le chiffre et la carte. Pratiques statistiques et cartographiques en Amérique latine XVIIIe – XXe siècles, coord. J.-P. Beaud et C. Damasceno Fonseca), p. 53-90.
  • 2016. Stoll, E., « La fabrique des entités : récits sur l’enchantement d’un riverain extraordinaire en Amazonie brésilienne », Cahiers de Littérature Orale, 79, dossier ’Des vies extraordinaires : les territoires du récit’, p. 23-50.
  • 2015. Stoll, E., « Montrer l’autre pour dire le soi, montrer le soi pour dire l’autre. La « Farce des Nègres » du bas-Tapajós », Gradhiva, 22 : 192-221.
  • 2015. Folhes, R.T., Aguiar, A.P.D., Stoll, E., et al, « Multi-scale participatory scenario methods and territorial planning in the Brazilian Amazon », Futures, 73 : 86-99.
  • 2014. Stoll, E., Folhes, R. T., « La (dés)illusion communautaire. De l’ambivalence de la notion de « communauté » en Amazonie brésilienne », Journal de la Société des Américanistes, 100 (2) : 73-103.
  • 2013. Stoll, E., Folhes, R. T., « Frères ennemis : la participation à l’épreuve des factions en Amazonie brésilienne », Cahiers des Amériques Latines, 72-73 : 141-160, dossier ’Sciences participatives et restitution’.

Ouvrages

  • Accepté. Stoll, E., Alencar, E. F., Folhes, R. T., Medaets, C. (eds.), Paisagens Evanescentes : Estudos sobre as Percepções das Transformações nas Paisagens pelos Moradores dos Rios Amazônicos, Belém, Editora do NAEA, publication prévue en 2019.
  • 2009. Stoll, E., Terres indiennes et politique indigéniste au Brésil : des territoires à la carte, Paris, L’Harmattan.

Chapitres d’ouvrages

  • Soumis. Stoll, E., « L’hétérogénéité sociale des populations amazoniennes au Brésil : enjeu ou défi pour la mise en œuvre des politiques publiques d’aménagement territorial ? Exemples de la région du bas-Amazone », in : Tupiassu, Lise ; Gros-Desormeaux, Jean-Raphaël ; Fischer, Luly (org.), livre du projet IBIS.
  • Accepté. Stoll, E., « “Vamos segurar nossas pontas !” Paisagem em movimento e domínio dos lugares no rio Arapiuns », in : Stoll, E., Alencar, E., Folhes, R., Medaets, C. (dir.), Paisagens Evanescentes : Estudos sobre as percepções das transformações nas paisagens pelos moradores dos rios amazônicos, Belém, Editora do NAEA.
  • Accepté. Virtanen, P. K., Stoll, E., « Grounds for political claims : earthworks and anthropogenic soils as cultural heritage and sources of territorial legitimation in Brazilian Amazonia », in : Vapnarsky, V. et Erikson, P. (dir.), Living ruins : Practices and conceptions in contemporary Amerindian societies.
  • 2018. Stoll, E., « A ‘brincadeira dos Pretos’ dos indígenas Tapajó do rio Arapiuns. Variações patrimoniais de uma ecologia das relações », in : Carvalho, A. V. de ; Ortiz Espejel, B. ; Juliano, T. (org.), Perspectivas patrimoniais : natureza e cultura em foco, Curitiba, Editora Prismas, p. 537-568.
  • 2016. Stoll, E., « Tant de maîtres, temps de mal-être : inceste et couvade chez les Ribeirinhos du bas-Tapajós », in : Erikson, P. (éd.), Trophées. Etudes ethnologiques, indigénistes et amazonistes offertes à Patrick Menget, Paris, Société d’Ethnologie, p. 225-232.